fbpx

Rwanda/ Rodrigue Fouafou: un horizon élargi au pays des mille collines

fouafou-MyAfricaInfos

fouafou-MyAfricaInfos

Rodrigue Fouafou est un visionnaire. Ce Camerounais, parti aux USA, soulève des montagnes pour mieux digitaliser l’Afrique depuis le Rwanda. Avec Wouessi, ce sont les TPE/PME voire les grandes entreprises du continent qui pourront croître dans leur business grâce au digital. Entretien.

MyAfricaInfos: Wouessi est une entreprise révolutionnaire dans le domaine des nouvelles technologies.  Comment décririez-vous le contexte dans lequel émerge Wouessi ?

Rodrigue Fouafou:

Les organisations et entreprises modernes se focalisent sur les relations les unes avec les autres aussi bien que la relation avec la technologie. Les relations sont régies par des principes et des actions qui aident tous les membres à bien grandir et se développer et c’est bel et bien ce que représente Wouessi. Notre approche consiste à examiner les valeurs et les objectifs clés de chaque entreprise ou organisation, avant d’examiner comment la technologie peut servir ces intérêts, et comment elle peut les aider à accomplir plus.

Pour l’Afrique, ce moment de l’histoire est une occasion clé de diriger le monde. Nous avons les civilisations et les traditions les plus anciennes au monde qui reconnaissent la famille, la communauté et la tradition.

Pour le Rwanda, les investissements réalisés par le pays dans le secteur numérique, et son leadership visant à rendre les entreprises plus efficaces et plus inclusives, se traduisent par un impact économique direct sur chaque Rwandais.

Wouessi est un super accompagnateur de croissance. Qu’est-ce qui fait votre force ?

La plus grande distinction est que nous sommes d’abord et avant tout un véritable partenaire de développement dans la croissance de chaque entreprise et organisation que nous servons. Nous mettons la technologie dans une meilleure perspective en la rendant plus économique et plus utile que ce qui est simplement nécessaire à l’existence.

De par cet objectif, nous aidons les entreprises à atteindre leur véritable potentiel de profit. Nous faisons en sorte que le marketing numérique, les médias sociaux, le développement d’applications et des sites web, la blockchain, l’intelligence artificielle et les outils d’optimisation des processus fonctionnent plus efficacement et en harmonie avec les objectifs de l’entreprise. Cela se traduit par une croissance accrue, des profits plus élevés et même plus, la réduction des coûts au fil du temps, ce qui fait de la technologie un investissement, et non un coût.

Quelle est votre politique en termes de ressources humaines? Combien de collaborateurs avez-vous? Comment parvenez-vous à retirer le meilleur d’eux ?

C’est la question la plus intéressante à poser pour comprendre Wouessi. Nous sommes très fiers des importants investissements en capital et en temps que nous avons fait pour les ressources humaines. Nous avons 15 membres du personnel de base travaillant au Rwanda, Mozambique, Cameroun et Sierra Leone qui couvrent les spécialités suivantes: la Gestion et Leadership, développement de site web et applications, graphisme, ventes et marketing numériques, Gestion de projet, Ressources Humaines, Opérations et Administration ainsi que la comptabilité financière. Nous disposons de plus de 200 talents contractuels disponibles pour couvrir des spécialités sur le financement des entreprises, les acquisitions stratégiques et les opportunités de marché mondial pour les entreprises africaines qui cherchent à se développer au-delà du continent. Nous avons un noyau de conseillers ayant une expérience de niveau supérieur qui non seulement offrent du mentorat à notre propre entreprise, mais qui ont eux-mêmes des compétences, des relations et un accès à des contacts mondiaux précieux qui peuvent également être mis à profit pour nos clients.

Combien de clients détenez-vous ? Quelle est la portée de votre chiffre d’affaire ou prévision pour la 1ere année ?

Pour l’heure, nous travaillons avec environ 20 entreprises africaines, des États Unis, du Canada et de l’Europe, avec une autre dizaine de clientèles potentielles. En ce moment, la valuation de Wouessi s’élève à $ 2,4 millions de dollars. Nous levons actuellement plus de fonds de 100 000$ afin de stimuler notre croissance au niveau local et global. D’ici la fin de la 1ere année, nous prévoyons atteindre le seuil des 500 000 dollars en chiffres d’affaires.

Quelle est votre vision sur le long terme (10 ans) pour Wouessi et les stratégies pour y arriver ?

En tant qu’investisseur dans plusieurs entreprises sur notre cher continent, et dans les diverses organisations que je sers au sein de la diaspora africaine, dans mes relations avec les investisseurs mondiaux dans cette petite communauté, l’Afrique commence maintenant à être considérée comme la “nouvelle Chine” ou la “nouvelle Inde” en tant que continent de personnes prêtes à s’élever sur la scène mondiale.

Je veux que Wouessi soit une entreprise de services et solutions technologiques aussi importante que les plus grands acteurs dans ces pays, avec des projets et des clients partout dans le monde, et au travers de laquelle l’Afrique pourra bénéficier et être bien étiquetée tout autant que Wouessi par ce succès. Je veux que ce soit une voie par laquelle les talents africains puissent s’élever.

Notre concentration sur les relations et la coopération grâce à des partenariats solides et des professionnels expérimentés permettra à Wouessi d’atteindre cet objectif.

Qu’est-ce qui vous a amené à entreprendre en Afrique dans le digital ?

J’ai grandi dans une famille pauvre de 32 frères et sœurs (mon père avait six femmes). Les rêves de réussir et de voyager dans le monde sont un souvenir vif de mon enfance. Mes ambitions étaient de réussir dans le vaste monde des affaires. Mon humble éducation n’était pas très prometteuse pour réaliser mes rêves. Avec l’aide de mon grand frère Emmanuel que j’admire beaucoup, résidant en Californie, j’ai pu me rendre au Canada pour poursuivre mes études. Là, j’ai vu un ordinateur pour la première fois et cela m’a tellement fasciné. J’ai décidé de poursuivre le génie logiciel comme faculté.

Après mes études, j’ai commencé ma carrière en tant qu’ingénieur logiciel et j’ai passé des années à travailler pour des entreprises technologiques notables comme IBM et Nortel.

Peu après, j’ai rencontré mon premier partenaire d’affaires avec qui j’ai lancé Gourmandia. En moins de 4 ans, nous sommes devenus, selon The New Yorker, numéro 4 dans le monde entier dans la verticale alimentaire. Cela était mon introduction dans le monde entrepreneurial, suite auquel j’ai passé un long séjour à Sillicon Valley en Californie pour me focaliser sur la croissance et l’impact du digital.

En tant que personne qui croit fermement au potentiel de l’Afrique, j’ai commencé à investir dans les startups africaines ainsi qu’à offrir du mentorat avec la vision d’élever l’Afrique sur un haut standard pour concurrencer et diriger le marché numérique mondial.

Un temps est venu où investir n’était plus suffisant. Cette fois-ci, je devais être sur le sol africain pour commencer à développer et à renforcer l’écosystème technologique africain. Aujourd’hui, je suis basé à Kigali, Rwanda où Wouessi a son siège et connaît une expansion rapide sur tout le continent.

Articles du même auteur :

Rudy Casbi

Contributeur sur MyAfricaInfos.com

Lire le précédent

Tarte aux bananes

Lire le suivant

Hervé Kozikila : Feedelon intègre la Cambridge Institute

One Comment

  • Super parcours!!! C’est fascinant de voir un entrepreneur qui croit autant à l’Afrique.
    Très bel exemple Rodrigue !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *