fbpx

Prix LafargeHolcim 2020 pour l’Afrique et le Moyen-Orient: la fondatrice de « masōmī » (Niger), presidente du jury.

Depuis 16 ans, la Fondation LafargeHolcim, initiative du leader mondial des matériaux et solutions de construction LafargeHolcim, s’est donnée pour mission la construction durable principalement à travers  » Les Prix internationaux LafargeHolcim ». Ces prix récompensent des projets phares de professionnels qui combinent des solutions de construction durable avec l’excellence architecturale. Ils s’intéressent aux idées audacieuses soumises par les talents de demain, qui combinent solutions de construction durables et excellence architecturale.

On peut retrouver comme domaines concernés par ce concours l’architecture, le génie, l’urbanisme, la science des matériaux, la technologie de construction.  » Les Prix internationaux LafargeHolcim » représentent le plus important concours mondial de design durable qui encourage l’innovation dans le secteur de la construction durable par le biais d’une série de concours régionaux et mondiaux. Les prix du concours représentent un total de 2 millions USD.

L’objectif de LafargeHolcim est de créer des solutions et des visions allant au-delà des conventions pour relever les défis du développement durable.

Pour la 6ème édition de ce concours, le jury composé d’experts de plusieurs régions géographiques du monde aura à évaluer les soumissions des candidats pour la région Afrique/Moyen-Orient. Composé de neuf experts, ce jury régional est présidé par Mariam Kamara, directrice et propriétaire de l’atelier « masōmī » (Niger).

Qui est Mariam Kamara, présidente du jury de LafargeHolcim 2020?

Mariam Kamara est une jeune femme nigérienne âgée de 38 ans. Architecte, directrice et propriétaire de l’atelier « masōmī » basé à Niamey au Niger, Mariam est une femme qui œuvre beaucoup pour le développement du Niger en y apportant son savoir-faire. Masomi, qui signifie « Le début » ou « la création » en langue Haoussa, développe une grande variété de projets de design publics, culturels, résidentiels, commerciaux et urbains. Avec « masōmī » elle développe plusieurs projets au Niger notamment le projet « Regional market », achevé en 2018 et qui a consisté à créer un cadre agréable au marché de Dandaji au Niger.

La société d’architecture et de recherche créée en 2015 travaille sur plusieurs projets de design public , culturel, résidentiel, commercial et urbain. A travers son travail elle veut montrer que les architectes ont un rôle important à jouer dans le confort des populations en leur offrant une meilleure qualité de vie.

Mariam cherche à expérimenter des techniques nouvelles, tester des matériaux locaux différents. Elle est une « Lionne » au grand cœur qui se soucie des personnes dans le besoin. Ce qui l’amène à apporter ses services à ceux qui n’auraient pas les moyens de se les offrir. C’est le cas de cette unité néonatale, dont elle conçoit actuellement le nouvel espace de travail.

Parcours de la lionne Mariam

Mariam est titulaire d’un baccalauréat en sciences en informatique de l’Université Purdue (2001) et d’une maîtrise en sciences en informatique de l’Université de New York en 2004.
Après avoir travaillé pendant 6 ans comme ingénieur dans le secteur des startups à New York ainsi qu’à Seattle et à Baltimore, elle a décidé d’intégrer une école d’architecture.

Elle a obtenu par la suite sa maîtrise en architecture à l’université de Washington 2013 puis une thèse dont la conception basée sur la recherche a reçu le prix de thèse du département, une mention spéciale du Concours des jeunes architectes en Afrique de 2014.

En 2013, elle est devenue membre fondateur de « united4design », un collectif mondial d’architectes travaillant sur des projets aux États-Unis, en Afghanistan et au Niger, ce qui a conduit à la création de « Masōmī » en 2014.

Entre 2017 et 2018, elle a été professeure associée auxiliaire d’études urbaines à la Brown University, à Providence, Etat du Rhode Island, aux États-Unis. Elle a aussi été membre fondatrice de « united4design », un collectif mondial d’architectes travaillant sur des projets en Afghanistan, au Niger et aux États-Unis (2013-2016).

Étant une « Lionne » qui ne lâche rien, elle a remporté le « Prix international LafargeHolcim Award 2018 » avec Yasaman Esmaili pour «Legacy Restored: le complexe religieux et laïque au Niger».

Le projet est axé sur le développement et le bien-être de la main-d’œuvre et des communautés locales en préservant les matériaux / techniques de construction traditionnels et en soutenant l’économie locale. Le jury indépendant a salué le projet «offrant un espace civique aux deux sexes et promouvant l’éducation des femmes et leur présence dans la communauté».

Grande combattante,Mariam fait partir des six lauréats des  » Prix Prince Claus 2019″ depuis le 6 septembre dernier. Ces prix annuels sont remis aux individus, organisations et groupes pour leurs réalisations exceptionnelles et leur impact positif dans le domaine de la culture et du développement.

Mariam Kamara incarne cette femme à la personnalité extraordinaire qui veut avant tout révolutionner le domaine du design durable en Afrique. Son ingéniosité fait qu’elle utilise des matériaux locaux tels que les briques de terre compressée en les mélangeant entre eux pour améliorer la qualité et recourant à l’innovation technologique pour sublimer un style qu’elle veut résolument contemporain.

Forte, combative, ambitieuse, cette  » Lionne » est une femme d’exception.

Les Prix LafargeHolcim 2020 vont permettre d’améliorer les conditions de vie des populations mais aussi encourager et récompenser les meilleurs projets.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au mardi 25 février 2020 à 14h00 UTC pour la 6ème édition du concours international des  » Prix internationaux LafargeHolcim ».
Postulez ici: www.lafargeholcim-awards.org

Articles du même auteur :

Prisca Nellie

Lire le précédent

Football/Le Camerounais Choupo Moting déterminé en ligue 1

Lire le suivant

Ligue Africaine de Basketball(BAL): Les clubs en lice fixés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.