fbpx

ONU/ Le continent africain face au terrorisme en 2021

Groupes-armées-Afrique-Mali-MyAfricaInfos

Groupes-armées-Afrique-Mali-MyAfricaInfos

Au cours du premier semestre de l’année 2021 alors que les groupes extrémistes État islamique et Al-Qaïda et leurs affiliés ont étendu leur influence, l’Afrique est devenue la région la plus durement touchée par le terrorisme.

Récemment, le continent africain a été victime d’une évolution rapide du terrorisme et de l’extrémisme violent générant des menaces et des problèmes aux coûts, à l’échelle, à la gravité et à la complexité d’une ampleur considérable.

Dans un rapport adressé au Conseil de sécurité de l’ONU, un groupe d’experts indique que cela est particulièrement vrai dans certaines parties de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est, où les groupes affiliés à l’État islamique et Al-Qaida peuvent également se targuer de capacités croissantes en matière de collecte de fonds et d’armement, y compris l’utilisation de drones.

Plusieurs des filiales les plus prospères de l’État islamique se trouvent dans des provinces d’Afrique centrale et occidentale, et plusieurs de celles d’Al-Qaida se trouvent en Somalie et dans la région du Sahel.

Selon les experts, il est préoccupant que ces filiales terroristes étendent leur influence et leurs activités, notamment par-delà les frontières, du Mali au Burkina Faso, à la Côte d’Ivoire, au Niger et au Sénégal, ainsi que par des incursions du Nigeria au Cameroun, au Tchad et au Niger en Afrique de l’Ouest.

Afrique-MyAfricaInfos

À l’est, les activités des affiliés se sont étendues de la Somalie au Kenya et du Mozambique à la Tanzanie. “L’un des événements les plus troublants du début de l’année 2021 a été la prise d’assaut par l’organisation locale affiliée à l’État islamique du port stratégique mozambicain de Mocimboa da Praia, dans la province de Cabo Delgado, près de la frontière avec la Tanzanie, qu’elle a brièvement occupé avant de se retirer avec son butin, ce qui la met en position de mener de futurs raids dans la région”, a déclaré le groupe d’experts.

Il faut souligner qu’à l’heure actuelle, les pays africains sont à des phases différentes dans l’élaboration de stratégies de lutte contre le terrorisme.

Rappelons aussi que le seizième objectif du développement durable (ODD 16: Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous) est en partie lié à un enjeu essentiel qui concerne les questions  d’insécurité et de criminalité. Là où les États sont défaillants dans le monde, des actions de protection des civils peuvent être nécessaires ; elles sont le plus souvent organisées à l’échelle multilatérale (généralement sous couvert des opérations de maintien de la paix des Nations unies).

Articles du même auteur :

Edith DAK

Lire le précédent

Jeux Olympiques Tokyo 2021: La Judoka Clarisse Agbegnenou décroche l’or olympique

Lire le suivant

Salon du livre africain de paris, une croisière pour les grands littéraires d’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *