fbpx

Mondiaux d’athlétisme 2019/L’Afrique et ses chances de médailles à Doha

Ils seront nombreux à représenter le continent africain aux Mondiaux d’athlétisme qui s’ouvrent le 27 septembre à Doha au Qatar. Parmi eux il y en a qui représentent l’espoir de médailles en l’absence de la Sud-Africaine Caster Semenya et plusieurs figures africaines du fond et du demi-fond.  Il a été donc établi par les experts, une liste de neuf athlètes africains à suivre de près.

Murielle Ahouré

 Murielle Ahouré , Côte d'Ivoire
Murielle Ahouré , Côte d’Ivoire

Absent des podiums depuis 2014, l’Ivoirienne, première championne du monde africaine sur 60m (course en salle), n’a remporté aucune médaille lors des précédentes ligues de diamant. Ces performances sur 100m ne sont plus descendues sous la barre des 11 secondes. Ainsi, discrète depuis un moment, Murielle Ahouré compte saisir les pistes des Mondiaux à Doha pour son comeback.  

Nijel Amos

Nijel Amos , Botswana
Nijel Amos , Botswana

L’athlète Botswanais a été un expert du 800 m. Désormais, après un court moment passé dans l’anonymat, il reprit sa marche en avant. Médaillé d’argent aux JO 2012, il a participé à des courses de haut-niveau durant cette saison.  

Ese Brume

Ese Brume , Nigeria
Ese Brume , Nigeria

A 20 ans, elle a ému avec sa cinquième place lors des Jeux Olympiques de 2016 en saut en longueur. L’objectif cette année pour la nigériane, après trois années et des médailles d’or à son palmarès, c’est d’arriver à être sur le podium 

Soufiane El Bakkali

Soufiane El Bakkali, Maroc
Soufiane El Bakkali, Maroc

L’athlète marocain est le meilleur performeur mondial de l’année sur le 3000 mètres. Aux mondiaux, pour se tailler une place sur le podium, il aura fort à faire face aux Kenyans, maitres en la matière, notamment le roi de la discipline Conseslus Kipruto. 

Taoufik Makhloufi

Taoufik Makhloufi, Algérie

Cet athlète algérien a des objectifs bien fixés pour ces Mondiaux qui démarrent bientôt à Doha. Parvenir à se tailler une place sur le podium et accrocher un nouveau titre à son palmarès. Car le champion Olympique de 1500m, plusieurs fois médaillé sur la distance et sur 800 m aux JO, a toujours échoué lors des mondiaux à décrocher un médaille.

Divine Oduduru

Divine Oduduru , Nigéria

Il fait partie de la nouvelle génération de sprinteurs africains dans le tableau hommes. Le jeune Nigérian de 1m70 est plus à l’aise sur 200m et s’entraîne aux Etats-Unis. A ces Mondiaux qu’il prépare aux Etats-Unis, il va tenter de faire tomber le record établi sur la distance par Frankie Fredericks en 1996.

Aminatou Seyni

Aminatou Seyni , Nigéria
Aminatou Seyni , Nigéria

De nationalité nigérienne, Aminatou Seyni, première athlète de son pays à valider son ticket pour les JO 2020, pourra être l’une des surprises des Mondiaux 2020. La sprinteuse est la détentrice de la troisième meilleure performance mondiale de l’année sur 400m établie en juillet dernier.

Marie-Josée Ta Lou

Marie-Josée Ta Lou, Côte d’Ivoire

Elle entretien l’espoir d’une belle moisson pour la Côte d’Ivoire et toute l’Afrique. Très en forme, Ta Lou a remporté une médaille d’or aux Jeux Africains de Rabat en août dernier. En 2017, l’ivoirienne a remporté la médaille d’argent sur 100 et 200 mètres aux Championnats du monde. Cette année à Doha, la concurrence sera rude. Car elle devra se frotter entre autres aux Jamaïcaines Elaine Thompson et Shelly-Ann Fraser-Pryce et à la Bahamienne Shaune Miller-Uibo sur 200m.

Hugues Zango

Hugues Zango, Burkina-Faso
Hugues Zango, Burkina-Faso

Jeune performeur de la saison, le triple sauteur burkinabé a battu le record d’Afrique avec un saut de 17m50. Absent des Mondiaux en 2017, pourrait écrire une glorieuse page de l’histoire au Qatar.

Articles du même auteur :

Folly K.

Lire le précédent

Les lauréats du Grand Prix kékéli 2019 désormais connus!

Lire le suivant

Musique: AFRIMMA 2019 promet de grandes étincelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.