fbpx

Mali/ De l’art sur les maisons en Banco

Longtemps considérés comme des bâtiments d’une autre époque et contrastant avec les maisons en ciment qui elles, sont le « reflet » d’une réussite sociale et de modernité, les maisons en banco sont pourtant des œuvres d’arts. C’est en tout cas ce qu’essayent de démontrer certaines associations quelque part au Mali, à Siby plus précisément.

Et cette initiative est l’œuvre de BOGO JA, un événement culturel qui consiste à décorer les maisons construites en banco et qui s’organise chaque année depuis 2014.

Siby est un village située à 45 kms de Bamako et est la localité cible qui a servi de toile pour cette « œuvre d’art » géante, en d’autres termes, c’est la communauté dont les maisons en banco sont décorées de sorte à faire de l’ensemble, une œuvre artistique des plus belles.

En collaboration avec FACT SAHEL (FORUM DES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION EN TERRE), cette nouvelle édition, la 6ème du genre, a pour thème  le « CONCOURS DE DÉCORATION DES MAISONS EN TERRE DE SIBY ». C’est  un véritable événement au sein de la commune de Siby qui implique la participation de pas moins de 400 femmes et de leurs familles afin de faire du village un lieu d’art et de culture.

Le concours connaitra son apothéose dans le weekend des 16 et 17 février, et sera l’occasion de célébrer ensemble l’art mural des femmes du Mandé.

Ainsi, au programme, des visites guidées et des parcours saupoudrés d’animations à travers les rues et les concessions familiales du village, tout ça dans une atmosphère festive et dégustative. De plus ces deux jours verront exposés une dizaine de projets lauréats qui seront présentés sous forme de livre, d’exposition et de clip à 360°, ceci dans le cadre du concours TERRA AWARD SAHEL lancé par FACT qui contribue à la promotion des pratiques constructives, urbanistiques et artisanales respectueuses de l’environnement au Sahel .

Notons que l’objectif de l’initiative est de convaincre les gens de la communauté que construire en banco n’est ni dégradant ni archaïque car non seulement ce modèle de matériau est adapté au climat, mais de plus il est bien plus isolant, plus économique, voire plus écologique que le ciment. Autre ambition de la démarche, c’est aussi de valoriser le savoir-faire historique hérité par les femmes en termes de décoration et de création.

Ce qui est sûr, ce nouveau look donnera un visage inédit à Siby et marquera l’histoire de cette communauté d’une façon ou d’une autre.

Wallis D.

Rédacteur en Chef Adjoint du site

Lire le précédent

Côte d’Ivoire/ Découvrez Marie- Paule Adjé, la femme la plus fashion en 4 points

Lire le suivant

Cameroun/ Biographie de Ahmadou Danpullo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *