fbpx

Les USA ont décidé d’exclure le Burkina Faso de l’accord commercial AGOA.

Les USA ont décidé d'exclure le Burkina Faso de l’accord commercial AGOA

Les USA ont décidé d’exclure le Burkina Faso de l’accord commercial AGOA

L’AGOA (African Growth Opportunities Act) est une  loi sur la croissance et les possibilités en Afrique, promulguée par les États-Unis en l’an  2000.

Ce programme a pour but d’aider les pays d’Afrique subsaharienne à accroître leur accès au marché américain dans le but d’améliorer le commerce et de soutenir le développement économique .

Pour ce faire, l’AGOA a aboli les droits d’importation aux États-Unis sur des milliers de produits fabriqués dans les pays d’Afrique subsaharienne membres; mais ceci  sous réserve de conditions liées au respect des droits humains et à la bonne gouvernance.

Suite aux deux coups d’états récents au Burkina-Faso ( 24 janvier 2022 et du 30 septembre 2022), les États -Unis ont décidé d’exclure le pays des hommes intègres de l’accord.

Cette décision sera effective à partir du 1er janvier 2023.  La Maison Blanche justifie ce verdict par l’absence de progrès démocratique après les deux coups d’État militaires cette année dans le pays.

Selon RFI, le  président des États-Unis Joe Biden s’est expliqué dans une lettre envoyée au Congrès américain.

« le gouvernement du Burkina Faso n’a pas fait des progrès continus en vue d’établir le respect de l’État de droit et du pluralisme politique. Or, ces conditions,  un mois après le dernier coup d’État militaire du 30 septembre au Burkina, sont nécessaires dans le cadre du programme AGOA. L’exclusion du pays ouest-africain, qui a connu deux coups d’État militaires depuis le début de l’année, sera effective au 1er janvier prochain» aurait précisé le courrier.

Dans un communiqué, l’ambassadrice américaine au commerce, Katherine Tai, a insisté sur la nécessité pour le Burkina Faso de prendre les décisions nécessaires pour répondre aux conditions de l’accord et au retour de la démocratie.

 « Je vais fournir au Burkina Faso une feuille de route claire leur permettant de réintégrer le programme et notre administration va travailler avec eux afin d’y parvenir », aurait-elle souligné.

Notons que chaque année, la liste des pays membres de l’AGOA est révisée. Hormis le Burkina Faso, les trois autres pays africains ayant déjà été exclus du programme par les États-Unis cette année sont: l’Éthiopie, la Guinée et le Mali. 

Selon le Lefaso.net, cinq mois après le coup d’Etat du 24 janvier 2022, le gouvernement américain avait déjà annoncé l’arrêt du deuxième programme de développement, le « Millennium Challenge Corporation » (MCC) d’une valeur de 450 millions de dollars au profit du Burkina Faso.

Ledit programme concernait trois projets structurants dans le secteur de l’énergie électrique et visait à terme à réduire le coût du service de l’électricité et accroître la satisfaction de la demande.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Lys Coaching/ La Nuit des Coachs devient internationale !

Lire le suivant

Santé /Désormais un centre de traitement du cancer au Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.