fbpx

Les poèmes de Yawo Midohoin : « LES FABLES DE MON CŒUR » (1ère Partie)

Depuis la nuit des temps, en Afrique, l’éducation de la masse à travers la tradition orale ; que ce soit par les contes du soir autour du feu, ou par l’exhortation des griots jusque dans la cour des rois, se constituait de la mise en scène des animaux parlants, des génies de la brousse ou des personnages fictifs. Tout un art épatant et captivant qui est une poésie oratoire traçant avec des clichés, les réalités de la vie et de la société pour moraliser allégoriquement : les fables.

Yawo Koumondji MIDOHOIN, le jeune talentueux poète togolais, héritier de cet art éducateur allégorique prestigieux, vous offre à travers sa plume, quelques-unes de ses propres fables titrées de son recueil fabuliste « LES FABLES DE MON COEUR ».

LA POULE ET SES POUSSINS
Cott! Cott! Cott! Fait la grosse poule mère ;
Venez mes petits, des termites et des vers,
Il y en a pour vous, dit-elle à ses poussins,
Grattant le sol ardemment très tôt ce matin.

Pas encore de plumes et déjà vous êtes en mouvement,
Heureuse je suis, de vous servir en tant que votre maman ;
Picorez sans aucun problème, vous avez raison,
Ne vous en faites pas pour moi ; c’est votre saison.

Mais sachez que je ne serai pas là pour toujours,
Pour chaque fois, vous protéger au jour le jour
Contre toutes ces ennemies de rapaces
Qui rôdent là-haut dans le ciel et vous menacent.

J’ai été aussi à l’abri comme vous sous d’autres elles,
Et vous feriez pareil que moi, vous qui êtes femelles ;
Quant aux males, ils vous courront juste pour vous grimper,
Ce qui en résultera, seules responsables vous serez.

Ils n’auront aucune manière, aucune leçon de vie,
Tout ce qui les intéressera, satisfaire leurs envies ;
Ils se battront même entre eux, ignorant qu’ils sont frères,
Ils n’entendront jamais raison, c’est leur misérable univers.

Vous, votre joie sera de voir à chaque lever du soleil,
Vos petits protégés et grandir à vos côtés à merveille,
Après avoir usé votre temps à couver vos œufs
Durant des jours jusqu’à leur éclosion sous vos yeux.

Yawo Kpumondji MIDOHOIN
« Les fables de mon coeur »
10 Juillet 2015, Lomé.
Poème inédit.

L’AIGLON
Où aller sans repère dans le vide ?
Un oisillon abdiqué dans son nid,
Se retrouve sa charge sans guide,
À voler, auditionner ses gazouillis.

L’oisillon qui veut devenir oiseau,
Il dédaigne son nid pour les bois ;
Risque en vol au-dessus des eaux,
Sa vie pour tâter l’écho de sa voix.

Cette voix en lui, disant : oui avance,
Sa voix : sa duègne sur le chemin
De son être en dépit des avances
Narquoises de ses paires pèlerins.

Eux avaient les leurs à leurs côtés,
Leur vie à tout temps était aisance ;
Lui à qui l’aléa s’est permis d’ôter
La joie, se dessinait en complaisance.

Sur nos voies, le destin est tracé,
Aiglon, le voilà au grand jour aigle ;
L’heure de ses ricaneurs malaxée,
À lui le temps de dicter les règles.

Yawo Koumondji MIDOHOIN,
« Les fables de mon cœur ».
03 Août 2016, Lomé.
Poème inédit.

Dites-nous en commentaire, lequel de ces poèmes vous a le plus inspiré. Merci !

NB: Interdiction formelle pour la reproduction ou le plagiat de ces écrits à titre quelconque sans l’autorisation de l’auteur.

 

A propos de l’auteur
Auteur, poète, parolier, rappeur et scénariste, Yawo Koumondji MIDOHOIN est un jeune togolais qui trouve toute sa passion dans l’écriture et la musique auxquelles il s’adonne. À son actif actuellement, environ 400 poèmes inédits dans lesquels il chante l’amour, l’espoir, le quotidien à travers le monde et la renaissance de l’Afrique; des poèmes pour lesquels il cherche un éditeur.
Également à son actif, un scénario long métrage titré « Piège du destin » et pour lequel il cherche également un producteur pour sa réalisation ; et un autre en cours de rédaction sous le titre « L’infirmière du village ».

Articles du même auteur :

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

Le choc des nouvelles

Lire le suivant

Le MAET sort son premier album

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.