fbpx

LE TOGO SE MET AU SOLAIRE

Depuis 2016, le Togo a accueilli les premières voitures à énergie solaire et électrique en Afrique.

La réduction de l’émission de gaz à effet de serre et la promotion des énergies renouvelables font partie des objectifs du millénaire pour le développement. Force est pourtant de constater le faible effort consenti par nos Etats dans ce domaine. Les entreprises privées quand à elles, émergent et voient un peu plus le jour dans le domaine.

C’est l’exemple de la société Togolaise «Le Monde de l’énergie» spécialisée dans la fourniture de panneaux solaires, qui, en partenariat avec la société chinoise S-KING a lancé en 2016 un projet de construction au Togo d’une unité de montage et de commercialisation de véhicules fonctionnant à l’énergie solaire. Il s’agit essentiellement de tricycles et de voiturettes. Dotés d’une batterie rechargeable et d’un panneau solaire de 250 Watts sur le toit, ces véhicules ne font pas de bruit et offrent à l’utilisateur la possibilité de rouler sur 130 à 400 km en toute autonomie, à une vitesse de 60 km/h. Les véhicules sont également munis d’un mini-ventilateur et d’une caméra de recul.

« Laissez le soleil payer votre carburant » tel est le slogan de l’entreprise. Selon son Directeur Général, Félix Etoh, la commercialisation et l’utilisation de ces véhicules permettra de diminuer la pollution (zéro émission de gaz à effet de serre) et la pauvreté (création d’emploi) grâce à l’installation de l’unité de production et de stations de charge sur toute l’étendue du territoire.

Les véhicules sont commercialisés au prix de 1 200 000 FCFA (tricycle) et 3 200 000 FCFA (voiturette).

Pour ceux qui ont des goûts de luxe, le dernier modèle de voiture à énergie solaire commercialisé depuis 2017 est une 4X4 climatisée et coûte 28 000 000 FCFA.

Malgré la présence toujours faible de ces voitures électriques sur le marché togolais, la société « Le Monde De l’Energie » envisage augmenter la durée d’autonomie des batteries et le nombre de points de recharge, elle ambitionne d’étendre plus tard son marché aux autres pays d’Afrique.

Devant l’instabilité du prix du carburant dans notre sous-région depuis déjà un moment, avec des flambées souvent spontanées et sans préavis, de telles entreprises devraient être soutenues et accompagnées afin de soulager les Africains qui s’offrent de plus en plus des automobiles usagées venant d’Europe, où ces véhicules ont pour la plupart été interdit du fait de leur haute capacité à polluer l’environnement. Ceci serait bénéfique tout autant pour les citoyens que pour l’environnement.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

« L’AFRIQUE LIBRE OU LA MORT » : le nouveau livre de Kémi Séba disponible dès le 29 juin

Lire le suivant

Côte d’Ivoire/ Arckange Le Surdoué : il s’est engagé à réussir en hommage à sa mère !

One Comment

  • Bonsoir, puis-je avoir leur contact s’il vous plait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *