fbpx

Le Nigeria veut créer un tribunal spécial pour les délits maritimes

Les crimes maritimes, les prises en otage des navires et des membres d’équipage ou encore le cas des navires arraisonnés sont autant de situations très courantes au Nigeria. Pour y remédier, le Sénat prévoit la création d’un tribunal spécial.

“Nous voulons en arriver à ce que toutes ces affaires de navires arraisonnés puissent être traitées en trois mois”, voilà l’objectif poursuivi par le Sénat nigérian selon les propos de Isau Maisau, président de la commission des affaires maritimes du Sénat.

Par conséquent, “nous avons besoin de mettre en place un tribunal spécial qui traitera de ces affaires pour que, en l’espace de trois mois, toutes les pièces à conviction soient remises aux organes compétents et que les poursuites soient bouclées”, a-t-il précisé.

Ainsi, pour assainir le secteur maritime sur le plan juridique, en plus de la création du tribunal spécial, la chambre haute du Parlement va en outre proposer une loi que permettra au gouvernement nigérian de confisquer les navires des pirates. Au final, ces mesures devront permettre de renforcer la sécurité maritime dans le Golfe du Guinée et ainsi booster l’économie du pays.

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Élection au Ghana : le suspens est total!

Lire le suivant

Bénin/ Le professeur Norbert Hounkonnou, prix CNR Rao 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *