fbpx

Ghana/ Samira Bawumia: quand beauté et classe riment avec politique.

Elle est belle, brillante et stylée. Ces apparitions en publique sont appréciées par une population ghanéenne qui l’aime pour son style vestimentaire raffiné, et sa beauté naturelle. Mme Samira Bawumia, est l’épouse du vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia. On l’appelle aussi la deuxième dame au Ghana. Selon le site mynewsgh.com, sa conception originale et descente de la mode la distingue au rang des personnalités qui font l’unanimité dans son pays. Notre source rapporte qu’elle a influencé plusieurs fois la mode dans le pays.

Samira Bawumia

Fille de Alhaji Ahmed Ramadan, ancien président de la People’s National Convention, et d’Hajia Ayesha Ramadan. Comme son père, c’est une grande figure politique. Elle est polyglotte et parle cinq langues du pays : Ewe, Ga, Twi, Fanti et la langue maternelle de son mari, Mamprusi.

Samira a commencé ses premières études à l’école islamique Answarudeen à Fadama(Accra), avant de poursuivre à l’ école internationale Akosombo (AIS) puis à l’école secondaire pour filles Mfantsiman à Saltpond dans la région centrale.

Elle est diplômée en sciences sociales, en droit et en sociologie à l’Université Kwame Nkrumah des sciences et de la technologie. Elle a été « meilleur étudiant en Master of Business Administration (MBA) pour la gestion de projet au Ghana Institute of Management and Public Relations (GIMPA) ».

Samira rencontre pour la première fois le Dr Bawumia en mai 2003. C’est le coup de foudre. Neuf mois plus tard en février 2004, ils se marient. Leur première fille Nadia vient au monde en décembre 2004. Ils sont bénis avec trois autres enfants. Ses proches la trouvent altruiste, compatissante, exceptionnellement intelligente et attentionnée.

En effet, rentrant dans la vie politique ghanéenne, elle prend ses distances par rapport à la famille politique de son père, devenant une figure du Nouveau Parti patriotique. Elle incarne une des voix de l’opposition au président John Dramani Mahama.

En 2019, elle a été reconnue comme la première des sept personnes honorées par Sustainable Energy for All (SEforAll) en collaboration avec Ashden . Cela était en reconnaissance de ses efforts pour atteindre l’Objectif de Développement Durable (ODD) des Nations Unies , qui est d’assurer l’accès à une énergie moderne, fiable, renouvelable et abordable pour tous d’ici 2030.

Samira est la fondatrice et PDG de Samira Empowerment & Humanitarian Projects (SEHP), décrite comme une organisation à but non lucratif créée dans le but d’autonomiser les personnes défavorisées au Ghana à travers divers projets d’intervention sociale pour améliorer les vies. En novembre 2019, elle a fait don de livres de bibliothèque aux écoles de base de la police pour inculquer l’habitude de lire aux enfants. C’était son projet de «bibliothèque dans la boîte» qui avait pour objectif de mettre des livres à la disposition des écoles.

Elle aime la cuisine de son pays. Pour se faire vraiment plaisir, il lui suffit de déguster du Banku (pâte de maïs) avec du piment et du poisson. Elle adore la lecture, le cinéma, les hauts talons et les Mercedes.
Samira est l’une des rares personnalités qui fait l’unanimité au Ghana par son caractère et son style de vêtements. Elle est surtout très fière de son teint bien noire.

AVEC CELINA MMU

Articles du même auteur :

Prisca Nellie

Lire le précédent

Libéria: Antoinette Sayeh, première femme Africaine au rang de DGA du FMI

Lire le suivant

Athlétisme/Les Éthiopiens ont fait fort le weekend

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *