fbpx

Françis Kéré: l’Africain qui révolutionne le monde de l’architecture

L’habitat est l’un des éléments les plus marquants de l’évolution des êtres humains. Au fil des âges, sa construction a évolué de façon à permettre aux hommes de vivre plus aisément et dans un minimum de confort. Le style des habitats varie généralement selon les cultures et les continents. Alors qu’un style standard se vulgarise un peu partout depuis un moment, Diébédo Francis Kéré fait partie des quelques architectes qui sortent du lot, offrant au monde des habitations novatrices adaptées aux besoins des populations concernées. S’appuyant sur le matériel trouvé localement et sur sa créativité, il use de sa technique pour harmoniser le style traditionnel avec des éléments modernes. Le résultat montre des habitations moins coûteuses et pourtant plus solides et plus résistantes.

Né à Gando, un village du Burkina Faso, Diébédo Francis Kéré fut envoyé à l’école par son père, dans l’unique but d’apprendre à lire afin de pouvoir transmettre le contenu des lettres qui parviennent à ce dernier, et y répondre. Pour rappel, le vieux Kéré était le chef du village de Gando.

Gando ne disposant pas d’école, il dût commencer les cours primaires dans une ville située à 20 Km de Gando. Plus tard, il se rendra à Ouagadougou pour y poursuivre ses études. Francis Kéré obtiendra ensuite une bourse de stage afin de continuer ses études en Allemagne. Il étudia l’architecture à Berlin et obtint en 2004 son diplôme d’Ingénieur à l’Université Technique de Berlin.

Diébédo Francis Kéré

Pendant ses études en 1998, il créa l’association Schulbausteine für Gando (Des briques pour l’école de Gando, aujourd’hui appelée « Kéré Foundation »). C’est ainsi qu’il offrit en 2001 à son village natal sa toute première école primaire. Cette œuvre fut réalisée avec la collaboration des villageois, en utilisant le matériel habituellement utilisé dans la région (essentiellement de l’argile rouge). La participation des villageois à la construction n’avait pas pour objectif de leur inculquer cette façon de construire d’autant plus qu’elle existe déjà. Mais plutôt de les impliquer dans la construction de cet édifice.

Lire aussi: Groupe BKL-BTP pour tous vos travaux de construction!

Pour Kéré Architecture, la participation communautaire est importante en ce sens qu’elle consolide les liens au sein de la communauté. Et au-delà, c’est également une occasion pour les membres de la communauté d’acquérir des techniques qu’ils peuvent faire valoir ailleurs et trouver du travail et subvenir à leur besoin.

« Seuls ceux qui sont impliqués dans le processus de développement sont capables d’apprécier les résultats obtenus, de les protéger et d’en faire plus » ; a indiqué Francis Kéré.

L’édifice fut érigé selon des techniques propres à l’architecte, qui en font un cadre naturellement aéré et qui permet de meilleures conditions d’étude. Cela lui permit de recevoir en 2004 le Prix Aga Khan d’architecture.

Sa créativité et son style hors du commun lui ont valu plusieurs nominations et distinctions, et lui ont ouvert les portes de plusieurs expositions et conférences un peu partout dans le monde.

Il ambitionne de construire à Gando un centre de formation où ses techniques de construction seront enseignées et vulgarisées partout en Afrique. Il faut noter qu’il n’est pas seulement sollicité dans les villes du Burkina Faso pour une réédition de l’exploit réalisé à Gando, il l’est également dans les pays frontaliers pour la construction d’édifices.

En plus d’être un architecte de renom, Diébédo Francis Kéré contribue à la formation de futurs jeunes architectes : il a tout d’abord travaillé comme professeur à son université mère à Berlin. Il a ensuite enseigné à l’Université du Wisconsin à Milwaukee (2012), la Harvard Graduate School of Design (2012) et à l’académie d’architecture de Mendrisio en Suisse (2013). Depuis 2017, Francis Kéré enseigne à l’université technique de Munich (TU München) où il est titulaire de la matière Design Architecturale et Participation.

Dans une Afrique qui veut se tourner vers l’avenir, et avec les régulières flambées du prix du logement, cet architecte Burkinabé au parcours atypique, parvient grâce à son aptitude à associer du matériel traditionnel avec des éléments modernes, révolutionner le monde de l’habitat dans l’Afrique et dans le monde. Il est parti de rien et possède aujourd’hui un des palmarès les plus riches en matière d’architecture. Par ses actions, Diébédo Francis Kéré vient non-seulement nous apprendre à penser autrement, mais aussi à nous accrocher à nos objectifs, peu importe les conditions du moment.

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Kofi Annan,sa dépouille de retour sur son sol natal.

Lire le suivant

Obsèques nationales pour Kofi  Annan

One Comment

  • Du coeur de l’Afrique…

    Bonjour

    Comment être en contact avec Mr Kere ?

    Pour Lumumbaville I Sankuru I RDC

    MOD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.