fbpx

Football féminin : Que retenir d’Enganamouit, la joueuse fraîchement retraitée ?

Alors que l’attaquante des Lionnes Indomptables du Cameroun a annoncé la fin de sa carrière le mardi 9 juin 2020, MyAfricaInfos fait un retour sur son parcours élogieux

Le 9 juin dernier était la date d’anniversaire de Gaelle Deborah Enganamouit, internationale camerounaise. Ce fut également le jour ou la star de football a pris une décision qui est certainement l’une des importantes de sa vie. La pouliche de Carl Enow Ngachu a posté « End Thanks for all » sur les réseaux sociaux. Une façon pour elle de signifier la fin de sa carrière de footballeuse à l’opinion nationale et internationale.

Gaelle Deborah Enganamouit

La compatriote de Samuel Eto’o a décidé de ranger ses crampons à l’âge de 28 ans. Sa retraite anticipée à un tel âge se justifierait par une blessure. L’auteure de 17 buts en 56 sélections avec le Cameroun traine une douleur au genou qui ne lui facilite pas la tâche depuis trois ans. Depuis quelques années, Enganamouit a du mal à faire l’unanimité chez les supporters. Elle n’a pas été assez convaincante à la CAN 2016 à domicile. Même sa sélection à la dernière coupe du monde en France a créé de la polémique.

Médaillée d’or des jeux africains en 2011 à Maputo (Mozambique) sous les couleurs de son pays, Elle a disputé deux phases finales de Coupe d’Afrique des Nations CAN (2014 et 2016) et deux coupes du monde (2015 et 2019).

En club, Enganamouit a remporté le championnat de Serbie en 2013 avec Spartak, et la super coupe de Suède en 2016 avec Eskiltuna United DFF.

Gaelle Deborah Enganamouit

2015 fut une année de succès pour la native de Yaoundé. Cette année-là, Enganamouit avait été révélée aux yeux du monde entier à la coupe du monde au Canada où elle avait inscrit un triplé mémorable face à l’Equateur en match de poule (6-0). Elle avait reçu le ballon d’or africain (seule camerounaise à avoir reçu ce titre). La lionne indomptable a aussi été la meilleure buteuse du championnat suédois avec 18 buts. Autant de raisons qui justifient le fait qu’elle ait été également désignée meilleure joueuse africaine la même année.

La dame de 1,71 m et 75 kg quitte les pelouses sans avoir oublié la jeunesse. Elle a créé une école de football féminin (première du genre au Cameroun) à Yaoundé, en 2019.

Articles du même auteur :

Franck Daniel Batassi

Lire le précédent

Trucs et astuces santé: Comment soulager les brûlures légères?

Lire le suivant

RDC : les Ishango Live Days – une grande réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *