fbpx

Football : 4 ans déjà que Stephen Keshi est parti

Lundi 8 juin est la date de commémoration du décès de Stephen Keshi, l’ancien joueur et sélectionneur de l’équipe du Nigéria.

Dimanche 8 juin 2016 – Lundi 8 juin 2020. 4 ans déjà. Ce jour-là, une triste nouvelle était tombée. Le Nigéria et l’Afrique avaient appris, avec beaucoup de déception et de regret, le décès de Stephen Keshi, ancienne grosse pointure dans le monde du football africain. A l’âge de 54 ans, l’ancien sélectionneur des Éperviers du Togo, des Aigles de Carthage du Mali et des Super Eagles du Nigéria avait succombé à une crise cardiaque à Lagos (capitale du Nigéria).

« Big Boss ». C’est ainsi qu’on le surnommait. Un surnom qui a ailleurs été mentionné par la CAF (Confédération Africaine de Football) et la NFF (Fédération nigériane) dans leurs publications sur les réseaux sociaux, en signe de vibrant hommage.

Né le 23 janvier 1962 à Lagos, Stephen Keshi fut footballeur international. Son poste : défenseur central. Passé par Africa Sports (Cote d’Ivoire), Anderlecht (Belgique), Strasbourg (France), RWD Molenbeerk (Belgique), et CCV Hydra (Etats-Unis) et bien d’autres clubs, il a été champion de nombreuses compétitions. A savoir : la Coupe de Belgique en 1989 avec Anderlecht, le championnat de Belgique en 1991 avec Anderlecht, la Coupe de Cote d’Ivoire en 1986 avec Africa Sports, etc.

Les statistiques de Stephen Keshi avec les Super Eagles du Nigéria en qualité de joueur font état de ce qu’il inscrit 9 buts en 64 sélections. Sans oublier qu’il a remporté la plus prestigieuse compétition d’Afrique, la CAN (en 1994). Un trophée qu’il a également soulevé en tant qu’entraîneur en 2013 avec ses poulains du Nigéria.

Seuls lui et l’égyptien Mahmoud El-Gohary ont réalisé l’exploit de remporter la Coupe d’Afrique des Nations en tant que joueur et entraîneur.

Articles du même auteur :

Franck Daniel Batassi

Lire le précédent

Football-Mercato: le choix d’Aubameyang…

Lire le suivant

Grace Murhula, un retour aux sources africaines par le cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *