fbpx

Esclavage en Libye : les jeunes africains laissés pour compte

 
 La situation en Libye fait couler encres et larmes. Laissés pour compte, la jeunesse africaine fait des mains et des pieds pour réussir sa vie, même au péril de celle-ci. Voici le cri de cœur d’un jeune togolais.
 
Ils sont des milliers âgés de 18 ans et plus, qui n’ont qu’un seul objectif, réussir leur vie. Pour ce faire, ils quittent leur pays, leur continent à la recherche d’une vie meilleure quitte à finir dans la Méditerranée. Je ne vous apprends rien de nouveau sur ce point puisqu’on repêche souvent des morts ou des immigrants dans la mer. Leur mal est d’avoir voulu une vie meilleure puisqu’ils sont l’espoir de tout une famille. Aujourd’hui, à l’heure où j’écris ces lignes, la situation est alarmante. Nos frères Noirs sont vendus en Libye comme de la marchandise. Qui veut n’a qu’à me croire j’ai les larmes aux yeux au moment où j’écris ces lignes.
 
 
Le paradoxe de l’Afrique noire !
 
L’Afrique noire à un sous-sol richissime, oui je dis bien richissime. Nous avons de L’or, du pétrole, du diamant, du fer de l’uranium, pour ne citer que ceux-là. Mon continent est mille fois plus riche que l’Europe mais mille fois plus pauvre que cette dernière. De tous les continents, l’Afrique est celui qui fournit le plus de matière première et aussi de ressources minières. Cependant, elle est également l’endroit où la misère et la famine sévissent le plus. Les guerres intercommunautaires planifiés loin de la terre africaine font légion sur le continent sous le regard passive de ses dirigeants.
Mauvaise gestion et absence de vision positive !
 
Le mal de mon continent, s’appelle ‘’mauvaise volonté de ses dirigeants’’. En effet, pour s’éterniser au pouvoir, les dirigeants africains pour la majorité sont obligés de servir les intérêts des Occidentaux. Nos dirigeants n’ont incontestablement aucune vision pour la jeunesse africaine. Sinon, comment comprendre qu’on prodigue des formations inadéquates avec le monde du travail ?
 
Investir dans la recherche et développement n’est pas une priorité pour les gestionnaires de l’Afrique. Ils préfèrent une Afrique consommatrice des produits finis fabriqués à base de matières premières achetées à vil prix chez le paysan africain. Ils découragent l’agriculture à travers des politiques catastrophique. Si non pourquoi quitter son pays si on s’y sent bien, au risque de devenir esclave en ce 21e siècle ?
Le silence de nos dirigeants
Parfois je me demande si nous avons des présidents ou des marionnettes. Vos fils, vos enfants sont vendus mais vous ne dites rien.
Il a fallu que Charlie hebdo soit secoué un peu, on a vu nos présidents se tourner en ridicule en France… Yayi Boni et Macky Sall y avaient pleuré.
 
Aujourd’hui vos enfants ont besoin de vous, vous ne dites rien. Vous adoptez un silence très coupable. Mais pourquoi je m’étonne ? Puisque vous en êtes la principale cause. Eh oui ! C’est votre médiocrité en politiques économiques et votre mauvaise volonté qui ont fait qu’on en est là aujourd’hui. Vivement que toute l’Afrique se réveille !
Kokou Tokpli

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Week-Up : Une rencontre pour booster l’entreprenariat en Afrique (Communiqué de presse)

Lire le suivant

Zimbabwe : 21 février férié en l’honneur de Robert Mugabe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.