fbpx

Entrepreneuriat des jeunes : l’ONG CDAID forme et libère 55 potentiels créateurs d’emplois

ONG CDAID-remise de diplôme-MyAfricaInfos

ONG CDAID-MyAfricaInfos

Les participants à la troisième édition du projet Hwénùsú de l’ONG CDAID ont été officiellement libérés dans l’après-midi du vendredi 11 septembre 2020. C’est le hall de la Maison Internationale de la Culture de Porto-Novo, qui a servi de cadre à la cérémonie de remise d’attestations de fin de formation.


Lancée le jeudi 30 juillet 2020, l’édition 2020 du projet Hwénùsú met désormais 55 jeunes au service de la création d’emploi dans la ville capitale du Bénin. C’est une initiative du Centre de Documentation et d’Actions aux Initiatives de Développement, ONG CDAID. Le projet Hwénùsú (il est temps) a pour objectif de contribuer à l’autosuffisance financière des jeunes et femmes en leur offrant des opportunités de formation aux divers métiers pratiques générateurs de revenus.

Aussi, leur garantit-il des accompagnements techniques afin de leur permettre de s’installer et créer des emplois dans la ville capitale du Bénin.
Démarré seulement en 2018, Hwénùsú porte déjà ses fruits et impacte positivement la jeunesse de Porto-Novo. En témoignent, les nombreuses entreprises de fabrication de savon liquide, de fabrication de collier et bracelets à base de perles, de customisation et de transformations de produits agro-alimentaires mises en place et gérées par des jeunes bénéficiaires des formations sous Hwénùsú.


Pour cette troisième promotion, les formations ont duré six semaines. Et, les participants, en fonction du choix de chacun, ont été initiés à six divers domaines. Il s’agit de : opérateur informatique et bureautique, arts plastiques (perles, habillage en textile, styles décoratifs), maintenance de la téléphonie mobile, maquillage et attache foulards, installations des panneaux solaires photovoltaïques, productions et transformations agroalimentaires.


L’ONG CDAID a su mettre à disposition, des professionnels qualifiés dans chacun des domaines. Les récipiendaires sont en majorité, des élèves en vacances. Macaire AFFOGNON, Directeur Exécutif de l’ONG CDAID, explique le choix porté sur les élèves par sa volonté de lutter contre l’augmentation du nombre de diplômés sans emplois qui sortent des universités chaque année. Il entend se confondre à la vision du Programme d’Action du Gouvernement du Président Patrice TALON en donnant la possibilité aux élèves d’avoir une activité secondaire en plus des cours afin de mieux s’en sortir financièrement tant pendant qu’après leur formation scolaire.

ONG CDAID-remise de diplôme-MyAfricaInfos

Il remercie les partenaires de l’ONG CDAID dont la mairie de Porto-Novo qui comprend désormais l’importance d’inculquer le goût de l’entrepreneuriat aux citoyens des le bas-âge et accompagne toute initiative favorisant l’autonomie des femmes et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Macaire AFFOGNON n’a pas manqué de féliciter les récipiendaires pour la bravoure et l’assiduité dont ils ont fait preuve lors des diverses activités. Le responsable de l’ONG CDAID finit en exhortant les bénéficiaires à tirer profit de cette formation en participant à d’autres ateliers et séminaires de renforcement des capacités et surtout, en initiant et développant des idées d’entreprise. Le Centre de Documentation et d’Actions aux Initiatives de Développement garantit un accompagnement technique à tout bénéficiaire qui voudrait installer une entreprise dans son domaine de formation.


Ayant représenté la mairie de la ville, Mme Clémence HOUNSOU, troisième adjointe au Maire de Porto-Novo, a encouragé les uns et les autres à aller vers l’entrepreneuriat, seule porte de sortie d’une jeunesse à 98%, sans emploi. L’autorité municipale pense que les parents doivent encourager et accompagner leurs enfants à aller vers le libre emploi et les y initier dès le bas-âge. Elle illustre ses propos par ses propres expériences. Depuis le collège, Clémence HOUNSOU maitrise déjà le circuit commercial nigérian car, elle devrait assister sa mère qui était commerçante. A l’université, ses heures libres sont destinées à de petits jobs comme la décoration. Ce qui lui permettait d’avoir de petits sous pour les photocopies et documents ainsi que pour les exigences de jeunes filles qu’elle était.
Pour sa part, M. Félicien HOUNKANRIN, Directeur départemental du tourisme, de la culture et des sports de l’Ouémé, en appelle aux jeunes à avoir le reflet de savoir faire quelque chose avec leurs dix doigts. « Nous ne disons pas aux gens de ne pas aller à l’école. Mais, en plus de l’école, il faut savoir faire quelque chose. Les gens vous critiqueront certes, mais, sachez que si vous ne démarrez pas un jour, vous n’allez jamais démarrer » a dit l’autorité départementale. Pour réussir, il faut parfois, faire la sourde oreille. C’est ce que demande Félicien HOUNKANRIN à chacun des bénéficiaires de la troisième promotion du projet Hwénùsú.


La cérémonie a également connu la présence de Mme Nadia Sèna G. DOSSA, cheffe du deuxième arrondissement de Porto-Novo, de M. Heulèche TOGNONMEGNIN, chef-service éducation, jeunesse, sports et loisirs de la mairie de Porto-Novo et de M. Epiphane ODOUNLAMI, Coordonnateur départemental de l’Organe Consultatif de la Jeunesse (OCJ-Ouémé). Ces derniers étaient aux côtés de l’ONG CDAID vue sa contribution à l’épanouissement de la jeunesse de la ville aux trois noms.


DOSSA Oscarine et NOUKPO Elie Sandriano respectivement en classe de Terminale et Seconde, font partie de la troisième promotion du projet Hwénùsú de l’ONG CDAID et ont fait la transformation agro-alimentaire. Chacun d’eux est déjà fixé sur son après-formation. DOSSA Oscarine nous confie avoir démarré sa petite entreprise bien qu’étant encore en formation. Elle fait des jus de fruits et Sirop qu’elle livre déjà. NOUKPO Elie Sandriano, lui, pense démarrer par la fabrication de croquettes qu’il vendra à ses camarades pendant la rentrée.

Lire aussi: Jubilé de coton/ MyAfricaInfos célèbre le premier anniversaire de “Elles et les Médias”

Nos deux interviewés se disent capables et décidés à jumeler les cours et la petite-entreprise. Ce que va apprécier et encourager M. Fatiou NOUROU, un parent dont l’enfant a participé au projet Hwénùsú. Ce dernier pense amener son enfant à approfondir les compétences acquises lors de la formation sans pour autant, abandonner les cours. Il promet mettre le nécessaire à la disposition de l’enfant afin de l’encourager à atteindre ses propres objectifs.


Ainsi, attestations et encouragements divers remis, visites de stands faites et gâteau coupé, la cérémonie va chuter sur de très bonnes ambiances entre récipiendaires et parents d’une part, et responsables de CDAID et divers invités, d’autre part. Tout cela dans le strict respect des gestes barrières à la propagation du corona virus. Les regards sont désormais tournés vers les vacances 2021 pour la quatrième promotion du projet Hwénùsú.

Articles du même auteur :

Angelo Alapini

Lire le précédent

La libido, de quoi s’agit-il ?

Lire le suivant

Bénin/ RISAO 2020 reconnecte des enfants à la culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.