fbpx

Diaspora/ Afro Diaspora Networking (ADN): interview bilan de Kris Tel

Regroupement d’esprits créatifs et audacieux, Afro Diaspora Networking (ADN), a tenu le 1er juin 2019 sa première rencontre. Un événement qui a connu une participation importante d’acteurs et actrices du développement de la communauté Africaine, basés dans la Diaspora européenne notamment en France. Dans les lignes qui suivent, le responsable de ADN ; Kris Tel revient sur cette première édition qui a été plus qu’un succès.

Les organisations regroupant les Africains ou les Afro-descendants ne manquent pas. Pourquoi ADN ?

ADN est un événement annuel où toutes les personnes issues de la diaspora se retrouvent sur le thème de l’empowerment. ADN est un regroupement d’associations et réseaux qui ont invités leur réseau à participer. On peut les retrouver sur l’affiche de l’événement. J’ai pris cette initiative avec pour objectif de centraliser les ressources humaines actives en France avec un événement représentant les africains et afro-descendants autour du développement personnel et professionnel. Car je pense que les deux sont liés et complémentaires pour l’épanouissement et la réussite d’une personne.

Je trouve que ce format existant déjà dans les pays anglophones manquait dans l’espace francophone, d’où ma volonté de le proposer. Il s’accompagne également d’une vision globale à long terme. Valoriser des potentiels dans l’accompagnement et des modèles de réussite sur une journée, avec un rythme dynamique et un espace qui favorise le networking est un concept qui selon moi facilite les synergies. L’objectif est d’apprendre et ressortir inspiré pour passer à l’action, et créer des opportunités business avec les speakers, ou entre visiteurs. Les speakers ont davantage de visibilité et les visiteurs trouvent ce qu’ils recherchaient, tout le monde y gagne.

Vous avez organisé la toute première édition de ADN le 1er juin dernier. Quel bilan dressez-vous ?

Les retours sont très positifs, avec des axes d’améliorations à prendre en compte pour l’ancrage d’ADN.

Mon staff et moi ne savions pas à quoi nous attendre vraiment, même si nous savions qu’il y avait déjà une forte demande sur les thèmes proposés. Le public était au rendez-vous. Nous avons relevé la présence de plusieurs personnes venues de provence ayant fait le déplacement à Paris, des personnes de divers réseaux et associations en interactions dans un enthousiasme partagé. Des personnalités concernées par ma démarche en partageant également l’événement dans leur réseau respectif. Des exposants qui ont retenu l’attention avec leurs services ou produits. C’était un événement pilote, je pense que la phase test a été concluante et de bon augure pour la suite.

A nous de maintenir le cap en conservant cette belle dynamique avec des speakers et des contenus de qualité. Ce que nous retenons c’est que la diaspora afropéenne est intéressée, motivée et prête vers le cap de l’excellence. C’est un processus qui prendra du temps, mais c’est comme un arbre. Il faut d’abord planter la graine, arroser, cultiver et récolter quand l’heure sera venue. Puis transmettre à la relève.

Celina Mmu, présentatrice ADN 2019 ( en veste Bleue)

La talentueuse Celina Mmu était l’une des actrices principales de cette réussite. Comment l’avez-vous dénichée ?

Certaines rencontres doivent se faire quand on marche avec une conviction. J’avais identifié quelques personnes actives dans la diaspora avec un profil de modératrice dont Célina. Nous nous connaissions via les réseaux sociaux, puis je suis allé à sa rencontre lors d’un événement qu’elle organisait et elle m’a convaincu avec son aura de présentatrice. Par ailleurs j’ai besoin que le courant passe tout de suite avec les personnes dont je m’entoure, qu’elles soient accessibles et qu’on partage le même système de valeurs. Et lorsque je lui ai présenté le projet, elle a validé immédiatement.

La première édition de Afro Diaspora Networking (ADN) a connu la participation d’intervenant de renom. Quels étaient les critères de sélection ?

Le contenu de ce qui allait être proposé à l’audience était ma priorité. La sortie du livre de Rokhaya Diallo avec ce titre accrocheur « Ne reste pas à ta place » (Comment arriver là où personne ne vous attendait) était en adéquation avec la thématique de l’empowerment. Et son côté engagé mettait un peu d’épices dans l’événement. Je trouvais que l’équilibre était bien trouvé avec une personne comme Sarah Yakan, dans l’air du temps, avec des communautés qui se développe autour d’une thématique sur les réseaux sociaux. Deux modèles de réussites sur des terrains différents, ça offrait une double approche intéressante pour le public sur « comment » se réaliser avec sa passion.

Les ateliers, les forums et les sommets pullulent dans la diaspora africaine que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, au nom de l’Afrique. Pensez-vous que ces événements ont ou auront un réel impact sur le développement du continent ?

Nous ne pensons pas, nous le constatons sans aucun doute. Il faut commencer par le commencement : développer l’humain. Eduquer, transmettre le savoir. Tout en expliquant l’importance et le devoir de contribuer au développement du continent, et aussi des outre-mer. L’impact se crée quand les bonnes personnes finissent par se connecter entre elles, et pour cela il faut créer un cadre favorisant ce genre de connexions.

A quand la prochaine édition de ADN et que promet-elle ?

Nous y travaillons pour 2020, nous recueillons encore les avis de tout un chacun qui sont hautement constructifs. Nous mettons tout en œuvre afin de réaliser la prochaine, et garder constance et consistance dans ce qui sera proposé. Nous le communiquerons au moment opportun.

Un mot de fin ?

Comme on disait dans l’Egypte antique, l’ignorance représente le mal. Faisons-nous du bien en consommant la connaissance. Investissez sur vous-même et croyons un peu plus au pouvoir du « nous ».
On fait ensemble!

Qui est Kris Tel ?

Président de l’association UBB, accompagnant entrepreneurs et porteurs de projets à travers des ateliers et conférences à Paris, Kris TEL est un entrepreneur philanthrope dans l’événementiel avec une vision globale. Ce jeune guadeloupéen nourri d’une vision panafricaine profonde, affirme sa polyvalence à travers ses expériences multiples, ses rencontres enrichissantes, et en les partageant avec la philosophie Ubuntu.

Pour contacter Kris Tel

Articles du même auteur :

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

Togo/ Moukala Goma Batia crée son entreprise de restauration “E-Market” en ligne

Lire le suivant

Diaspora/ NBA: sacre de Toronto l’Afrique honorée par Masai Ujiri, Serge Ibaka et Pascal Siakam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *