fbpx

Des étudiants parlent de médias sociaux à Lomé

Les médias sociaux ont pris d’assaut le monde mais les enjeux restent méconnus du public et même ceux qui sont de la Presse. Une cinquantaine d’étudiants en journalisme et communication de l’ESIG (Ecole Supérieure d’Informatique et de Gestion) Global Success ont eu à échanger sur le thème  » Médias sociaux : enjeux » avec Noël Tadegnon, réputé journaliste togolais et stratège en communication web.

 

Les médias sociaux font partie du quotidien de tout le monde et surtout de celui des professionnels des médias qui l’utilisent pour rester informés et informer le public. Leur usage à bon escient pose souvent des problèmes.

Le conférencier dans sa présentation a montré aux participants l’importance des plateformes WhatsApp ou Facebook. Pour lui, avant d’y adhérer, il faut toujours se demander ce qu’on en tire comme intérêt. Ces groupes devraient être évalués en fonction de l’ambiance qui y règne, le dynamisme de ses membres, les retours sur contribution, les contenus partagés et bien entendu leurs qualités. M. Tadegnon estime que le temps perdu à partager de fausses informations sur les réseaux sociaux pourrait servir à développer des activités et à avoir une bonne présence en ligne.

Internet offre aujourd’hui d’inestimables informations et opportunités qu’il faut apprendre à exploiter. Le conférencier a touché du doigt la nécessité de faire sans cesse des recherches, savoir choisir les bons mots-clés et de réaliser constamment une veille informationnelle.

Plus loin, il y a les notions du journalisme des données (Data Journalisme) qui ont été décryptées. De nouveaux métiers sont apparus à l’instar du community management, stratègie de communication web, etc et donc chaque étudiant est convié à mener des recherches pour trouver ce qui lui convient le mieux.

Cette conférence tenue mercredi dernier vise à outiller les professionnels des médias que l’ESIG Global Success s’est donnée pour mission de former afin qu’ils sachent exploiter au maximum Internet dans leur travail quotidien qui est d’informer et de communiquer. A noter que cette école évolue dans une dynamique de quête de l’excellence. Elle est par ailleurs reconnue « Institut de bonne qualité » par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Aboubacar Diakité arrêté: vers l’ouverture d’un procès en 2017?

Lire le suivant

CAN 2013 : Et si on faisait les comptes?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.