fbpx

Boxe/Michel Soro, la rage de vaincre

C’est avec panache que le franco-ivoirien Michel Soro a remporté, le 15 novembre à Paris, son combat face à Cédric Vitu. Un duel enlevé par arrêt de l’arbitre à la 5e  reprise et qui lui permet de s’adjuger la ceinture WBA Gold des supers welters.

Cinq rounds ont suffi au Franco-Ivoirien, Michel Soro 32 ans, détenteur de la ceinture WBA Gold des supers welters, pour faire la différence face à Cédric Vitu. Ce dernier âgé de 34 ans marqué au visage suite aux multiples coups que lui a assaini Soro, a été battu par KO debout, sa quatrième défaite en 51 combats.  

Michel Soro très technique a vite pris la mesure de son vis-à-vis dès le premier round. A la seconde reprise, les marques se font sur le visage de Vitu surtout à son œil gauche très impacté. Le Franco-ivoirien n’a plus de peine à assoir sa domination. A la 5e reprise, Michel Soro a envoyé son adversaire au tapis deux fois de suite ce qui a poussé l’arbitre à intervenir pour mettre un terme au combat.

Le boxeur Michel Soro est né le 30 octobre 1987 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Après avoir passé une partie de sa jeunesse dans sa ville natale, il part s’installer en France plus précisément à Pierre-Bénite dans le Rhône. Il passe professionnel en 2008 et s’est frotté le 12 mai 2012 au champion du monde WBO des supers welters, Zaurbek Baysangurov. Un duel qu’il a perdu aux points, même s’il a mis à terre son adversaire au second round. Plus aguerri avec le temps, le natif d’Abidjan  s’est emparé du titre du champion de France de la catégorie l’année qui a suivi, puis devient le champion d’Europe des poids moyens en 2015. En décembre 2018 il remporte le titre WBA Gold des super welters en dominant par KO l’Américain Greg Vendetti.

Il va continuer par progresser et enchainer les succès et les titres. Le 20 juillet, face au Français Anderson Prestot qui a jeté l’éponge à la 5e reprise, Soro obtient la ceinture mondiale vacante WBA Golds des super-welters. En 36 combats, Michel Soro totalise 33 victoires  dont 22 par KO, un match nul et deux défaites.

Folly K.

Articles du même auteur :

Folly K.

Lire le précédent

Cameroun/ Mode : Retour des coiffures « retro »

Lire le suivant

CAF Awards/Trois nouveaux prix introduits à la liste des récompenses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.