fbpx

Battues mais pas abattues !

Non à la violence contre les femmes - MyAfricaInfos

Non à la violence contre les femmes – MyAfricaInfos

A travers le monde, beaucoup de femmes subissent la loi du plus fort vis-à-vis du sexe opposé. Des violences inouïes et exagérées, des tortures et des viols de tout genre sont recensés. Voici un slam qui sonne comme une ode à ces femmes pliées mais pas brisées, qui malgré les coups, sont toujours debout. Elles ont décidées d’incarner la flamme de la liberté qui rappelle au monde entier les actes qui ont été commis et ne devraient plus être commis.

Ce slam a été déclamé lors du Festival de danse NIKAALA à Lomé en septembre 2020, porté en spectacle par la danseuse togolaise, SIKOTA Germaine, Directrice artistique dudit festival.

Stop !
Ne te retourne pas !
Maintenant tu me sens.
J’ai toujours été là,
Leste et gracieuse je me meus,
Sure de moi pourtant je t’en veux.
Kpom’da!

Oui je suis la femelle d’acier et de velours,
Digne de foi mais souvent étouffée,
Tu me menaces de la boucler…mais…
Kpom’da !  Je vis toujours.

Malgré les sombres nuits je reviens toujours
Au lieu de fuir écœurée, je retends la joue
Oui je préfère pleurer et rester.
Kpom’da ! Oui Kpom’da !

Suis-je un danger pour toi ?
L’histoire de la pomme pour moi restera un souvenir ingrat
Puisque t’es Adam et le serpent ne parle pas.
Au cri de « Kpom’da ! », tu sursautes et pourtant…
Ce que tu refuses de voir est ancré dans ton histoire.
Car des rois j’en ai fait,
Étant moi-même une reine.
Des conflits j’ai défait et…
Maintes fois mon amour a gagné contre la haine.
Kpom’da ! Kpom’da !

Oui regarde-moi !
Je suis la mère et l’épouse,
La maîtresse et la coépouse,
Victimes de toi qui veux tout posséder,
Qui veux toutes nous possédées.
Kpom’da !

Tu t’es délecté de moi et sans te laver les mains,
Tu m’as montré du doigt.
Les autres riaient,
Avant de faire à leur tour ce que tu as fait.
Tchonam ! Mass n’tchonam !

Là tu me regardes de travers,
Souvenirs amers
Tu as brûlé ma belle face
Quand j’ai osé faire volte-face
Assez !! Miatowo mi wô éssé!
Mais aujourd’hui…Kpom’da !

Malgré tout debout je suis,
Je suis la fée et ta haine est sans effet.
Elle a cru triompher mais…N’gbalé wô féfé* !

Je suis la soumise qui ose,
Celle à qui tu imposes.
Je suis peut-être un mystère, mais ne suis-je pas aussi un miracle ?
Sinon comment ai-je survécu,
Et brille, malgré mes sombres nuits ?
Belle et fière, ce soir je parle au nom d’une sorte de race.
Malgré les mots à moi infligés, je t’embrasse
Je me fais belle, je souris et je te dis « Kpom’da !! »

Kpom’da : langue mina du sud-Togo qui signifie « Regarde-moi ! ».
Miatowo mi wô éssé : langue mina du sud-Togo qui signifie « Respectez la loi, les droits ».
N’gbalé wô féfé : langue mina du sud-Togo qui signifie « Je m’amuse encore »
Tchonam ! Mass n’tchonam : langue kabiyè du nord-Togo qui signifie « Regarde-moi ! Regarde-moi encore ».

Articles du même auteur :

Dewou T.

Lire le précédent

Beignets d’haricots

Lire le suivant

Le savon noir, le shampooing idéal pour les cheveux afro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.