fbpx

AMESPO : l’Amicale qui vient en aide à la jeunesse de l’Ogou

Aucune cité ne saurait évoluer sans sa jeunesse car cette tranche d’âge est la frange entre l’enfance et l’âge adulte et requiert par conséquent une attention particulière pour un avenir meilleur. C’est dans cet ordre d’idée qu’a été créee l’association AMESPO, une amicale basée dans la préfecture de l’OGOU au Togo qui fait l’objet de notre attention aujourd’hui. Nous avons touché son président qui nous en dit deux mots.

Bonjour Monsieur !

Bonjour à vous, bonjour cher(e)s lecteurs !!!

Nos lecteurs voudraient vous connaître

Je suis APEDO Koffa Abel, Étudiant en Comptabilité contrôle et Audit en fin d’étude à l’Université de Lomé (Togo) et actuel Président  de l’AMESPO.

 

 

Qu’est-ce que AMESPO et Quels sont ses domaines d’intervention?

AMESPO, est l’Amicale des Élèves étudiants et Stagiaires de la Préfecture de l’Ogou (préfecture située à 161 kilomètres de Lomé). Elle est créée afin de réunir les fils et filles de l’Ogou sans distinction de sexes, d’ethnies, de religions … et est apolitique. Elle a pour but d’œuvrer pour la promotion de l’éducation, du développement et l’épanouissement de la jeunesse scolaire et estudiantine. En résumé, l’amicale intervient dans le domaine de l’Education et le Développement de la cité.

Pourquoi la Préfecture de l’Ogou et qu’est-ce qui vous a amené à asseoir un tel projet ?

Ogou est la préfecture dans laquelle nous autres avons vu le jour, préfecture à laquelle nous nous sentons liés, préfecture pour laquelle nous sommes prêts à tout donner. Et c’est de bonne guère que nous voudrions restituer à cet endroit ce qu’elle nous a appris à travers nos actions diverses afin de concourir un tant soit peu à son développement. Nous avons donc pensé à promouvoir le maintien et le renforcement du niveau intellectuel de la jeunesse, celle-ci étant la relève de demain et devant se doter d’un bagage intellectuel, historique et artistique afin de restituer dans un futur proche les valeurs du peuple de l’Ogou. Comme autres actions nous pensons à travers l’amicale, rassembler les fils et filles de l’Ogou et mettre en place des structures d’aides à tous et en particulier aux membres de l’amicale.

Que de chemin parcouru depuis lors, n’est-ce pas ?

Oui en effet, l’amicale a été créée en 1980, le premier président de l’amicale fût le Professeur OLADOKOUN David, actuellement professeur à l’Université de Lomé. Des bureaux se sont succédés qu’à ce jour et chacun d’eux a essayé de rester dans la logique  des objectifs fixés par l’amicale en concevant un planning annuel et ceci en fonction des nécessités du moment. Beaucoup d’actions ont donc été menées que je ne puis vous citer ici tellement elles sont diverses.

Quelles actions avez-vous mené cette année ?

Nous avions organisé au cours de cette année des TD (Travaux dirigés; Ndlr) notamment dans la période des congés de Noël du 03 au 05 Janvier 2018. D’autres séances de TD ont été organisées dans les congés de pâques, sollicitées par les élèves eux-mêmes; celles de Noël leur ayant apporté beaucoup en terme de connaissance. La grande tournée préfectorale de sensibilisation axée sur le thème : sensibiliser la jeunesse scolaire (collégienne et lycéenne) sur le choix des séries et l’obtention de la nationalité.

Pendant les vacances nous avions aussi mené des activités dites de vacances à l’exemple des cours de vacances, des sensibilisations des nouveaux bacheliers, d’une formation en fabrication d’objet d’arts et d’une journée d’assainissement.

Qui sont les bénéficiaires des actions de l’association et pourquoi cette cible-là ?

Comme je l’ai dit tout à l’heure la cible majeure c’est la jeunesse de la préfecture de l’Ogou. J’entends par jeunesse les élèves, étudiants et stagiaires entre autres.

AMESPO

Quelle est la force de votre association ?
Notre force c’est la volonté des uns et des autres, le dynamisme du bureau et des membres sans oublier les ainés de la préfecture qui sont toujours à nos côtés auxquels je dis d’ailleurs un grand merci au passage.

Recevez-vous des appuis de la part des pouvoirs publics, de la communauté de l’Ogou ou de d’autres partenaires?

Le minimum pour ne pas dire « rien » .

Que diriez-vous ici pour convaincre des partenaires potentiels de se joindre à votre cause ?

Il n’y a pas de développement durable sans l’appui et ou l’intervention de la jeunesse, alors pour tous ceux qui veulent vraiment investir dans le développement de la préfecture de l’Ogou, je les exhorte à miser sur la jeunesse en assistant AMESPO dans ses projets. AMESPO a les bras ouverts à tous les partenaires. Contactez-nous et ensemble nous ferons des exploits dans l’Ogou.

Avez-vous des projets futurs pour l’organisation ?

Les projets réalisés pour notre première année seront reconduits dans notre nouvel planning ainsi qu’une soirée riche en sketch sera organisé le 22 Décembre et également le 29 Mars au centre culturelle d’Atakpamé. Un projet de reboisement le 01 Juin 2019…

Un dernier mot pour la fin ?

Mon mot de fin serait un sincère merci à tous les membres de l’AMESPO, anciens comme nouveaux, à tous ceux qui de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre participent moralement, matériellement et financièrement aux activités de l’amicale. Un merci spécial en occurence au SG M. ATCHOSSIN Kodjo Gildas pour son dévouement… Leurs bienfaits que Dieu le leur rende au centuple !!!

Comment vous contacter?

Vous pouvez nous appeler sur les numéros ci dessous:

Appel ou Whatsapp: +228 90 23 59 76 /+228  98 83 09 76 / +228 91 06 92 54

email: amespo2017@gmail.com

Facebook: AMESPO

Interview réalisée par Wallis D

Articles du même auteur :

Wallis D.

Rédacteur sur MyAfricaInfos.com

Lire le précédent

Africans in the Software Industry – [Part 2] – Diop

Lire le suivant

DJAAGOU-A : une entreprise qui rallie l’économie au social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.