fbpx

Aimé Césaire, un symbole immortel dans les luttes africaines

aimé_cesaire_myafricainfos

aimé_cesaire_myafricainfos

Nous avons tous au moins une fois entendu parler de Aimé Césaire, et ses écrits raisonnent encore dans nos têtes comme une cloche qui éveille la conscience. Aimé Césaire est l’un des meilleurs écrivains de son époque et immortalise son existence par des poèmes inoubliables.

Aimé Césaire loin de n’être qu’un simple poète est un des meilleurs écrivains que la littérature africaine ait connus. Aimé Césaire vient au monde le 26 juin 1913 en Martinique. Il fit ses études au lycée Victor Schoelcher puis à Louis le grand en France. Il fera plus tard la connaissance de Léopold Sédar Senghor et de Ousmane Socé Diop avec qui il formera une belle amitié. Victime de la colonisation et témoin de la négritude, Aimé Césaire se lancera dans une lutte sans précèdent contre les discriminations à l’égard de la peau noire mais aussi contre la colonisation imposée par les Blancs. Communiste de son état, il sera élu maire de Fort-de-France et député de la Martinique en 1945.

Sa rencontre avec les lettres marque comme prémices le célèbre poème en prose : cahier d’un retour au pays natal écrit en 1939. Les larmes miraculeuses, corps perdu, soleil coupé se succèderont dans la bibliographie du célèbre écrivain. Loin de se limiter qu’à la politique et aux poèmes, Aimé Ferdinand David Césaire est également dramaturge et essayiste.

aimé_cesaire-myafricainfos
aimé_cesaire-myafricainfos

Bien que sa vie demeure un combat couvert de victoire, Aimé Césaire rendra l’âme le 17 avril 2008 à l’âge de 94 ans suite à un problème cardiaque. A l’instar du président de la république française à l’époque Nicolas Sarkozie, plusieurs personnalités très célèbres lui ont démontré leur reconnaissance à travers un hommage glorieux. Aujourd’hui depuis sa tombe en Martinique, Aimé Césaire continue d’influencer la nouvelle génération.

Lire aussi: “La fille du roi araignée”, une œuvre majestueuse qui bannit les rancœurs familiales

Perçu comme une source d’inspiration pour plusieurs poètes et écrivains africains comme français, les textes de Aimé Césaire ont éveillé la conscience endormie de toute l’Afrique et ont permis à tout un chacun d’affirmer avec fierté son identité culturelle. Même si certains africains ont du mal à s’accepter eux même et à s’affirmer librement, il faut toutefois reconnaitre que Aimé Césaire a laissé derrière lui un trésor inestimable pour la future génération africaine. En guise de reconnaissance pour la lutte de ce grand homme, plusieurs rues, musée, bibliothèque et film lui ont été consacré.

Articles du même auteur :

Charles Mossi

Lire le précédent

Être en forme après l’accouchement

Lire le suivant

Reconnue par l’UNESCO, la JMCA porte les couleurs de la solidarité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *