fbpx

ACADEMIE SOMBA, de jeunes talents en vogue dans la mode béninoise

ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos

ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos

S’inspirer des réalités africaines pour valoriser des modèles photos. Tel est l’objectif que se sont fixés des jeunes béninois s’impliquant peu à peu,  dans l’entrepreneuriat culturel et artistique. Ils sont réunis au sein du club SOMBA autrefois, Académie Somba. Il s’agit  d’un club culturel et artistique qui défend les valeurs culturelles de l’Afrique à travers différents talents artistiques. Qui sont ces jeunes et que font-ils au sein du club. MyAfricaInfos les découvre.

Au Bénin, le milieu artistique est un réseau. Qui te connait ? ou dis-moi qui tu connais. Sans trouver satisfaction à l’une de ces deux interrogations, le jeune talent n’est souvent pas pris en compte sur certains projets. L’expérience et l’implication dans des réseaux de gens reconnus dans le secteur comptent beaucoup. C’est fort de cela que Richmial Navarro AGUIAR, un jeune mannequin s’est mis ensemble avec certains de ses amis pour donner vie à l’académie SOMBA qui voudrait insérer davantage le jeune dans le milieu culturel et l’encourager à y développer et mettre en valeur, son talent.

Richmial-Navarro-AGUIAR-MyAfricaInfos-Responsable-ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos
Richmial-Navarro-AGUIAR-MyAfricaInfos-Responsable-ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos

«Nous travaillons avec des jeunes acteurs culturels nouvellement impliqués  dans les différents domaines artistiques. Nous pensons ainsi contribuer à la promotion de la jeunesse. Nous avions malheureusement, remarqué que la jeunesse est un peu trop délaissée suite au manque d’expériences et de professionnalisme et cela est dû au manque de moyen financier remarqué chez plusieurs de nos frères et sœurs,  ce qui les empêches d’aller vers des professionnels pour se faire former », confie Richmial AGUIAR parlant des raisons ayant conduit à la création du club Somba. Ils travaillent donc en collaboration avec des talents confirmés et autres professionnels pour outiller tout jeune désireux d’embrasser quelle discipline artistique que ce soit.  Juste qu’ils donnent une place privilégiée à la mode.

  • ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos

Richmial AGUIAR défend cela par le fait que le projet ait pris corps grâce à cette discipline artistique encore que  tous les membres fondateurs sont des model photos et professionnels avérés du domaine. «Nous avons des mannequins maisons qui travaillent directement avec nous après la formation que nous leur offrons nous-mêmes. Cela ne nous empêche aucunement de travailler avec d’autres structures culturelles ou agences de mannequinat. Nous sommes en partenariat avec KJB Agency et sa maison de mode KJB Collection. Nous travaillons avec Océan Groove, une agence de mannequinat pour adulte de Porto-Novo. Nous sommes également en partenariat avec KMM (Kids Model Management) qui comme son nom l’indique, est une agence de mannequinat pour enfant à Cotonou et Royale Fashion Event. D’autres maisons de mode ont décidé de nous faire confiance. Je veux nommer Espérencia couture, Chris couture, Faridh Fashion » nous confie le numéro 1 de ce creuset de jeunes Béninois vivant plus à Porto-Novo, la ville capitale.

Le club culturel SOMBA ambitionne développer au sein de la jeunesse,  l’esprit de collaboration, amener tous les jeunes à travailler ensemble pour un même but. Eradiquer les guerres de leadership qu’on remarque souvent et laisser à la génération future, un héritage culturel digne du nom. « La culture se meurt et c’est à nous de réactiver les flammes maintenant pour que demain nos enfant puisse profiter du fruit agréable de nos efforts d’aujourd’hui. Ensemble on y arrivera. » s’encourage Richmial AGUIAR.

Richmial-Navarro-AGUIAR-MyAfricaInfos-Responsable-ACADEMIE-SOMBA-MyAfricaInfos

Actuellement, regardant dans le même sens que leurs objectifs, les jeunes artistes pensent, développent, pilotent et réalisent plusieurs projets pleins d’innovations et de révolutions pour le secteur  culturel et artistique béninois. Nous en voudrons pour preuve le projet  Somba Mode Art’frique. Lancé depuis bientôt, un an, ce projet permet la valorisation de nos valeurs culturelles à travers la mode. Les jeunes mannequins à travers leur style d’habillement et les messages que cachent les œuvres de leurs maquilleurs, exposent des valeurs très chères propres à l’Afrique. Il s’agit d’un projet à doubles visées. D’abord, mettre l’Afrique en valeur mais fondamentalement, prendre par cette aubaine pour  promouvoir les jeunes talents en les mettant en scènes et faisant d’eux, de supers model photos.  Ils pilotent également le Somba. MAG qui n’est qu’un magazine dédié au monde artistique et aux actualités.

Lire aussi: Star Feminine Band, la voix de sept jeunes béninoises chantant l’émancipation des femmes noires

Incessamment, les jeunes s’activent à améliorer  le projet Somba Mode Art’frique en créant un festival culturel de promotion de nos valeurs culturelles et de récompenses pour les acteurs culturels du pays. Ils pensent aussi créer leur propre académie culturelle  pour davantage, offrir des formations professionnelles agréées et reconnues sur tous les plans. «Chez nous au bled, nous manquons de centres et lieux de formations artistiques accessibles à tous comme le font le Sénégal, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Ça me fond juste le cœur quand j’apprends que les frères et sœurs vont se faire former dans d’autre pays, dans des écoles ailleurs. On peut aussi le faire ici. » se plaint et se rassure  Richmial AGUIAR.

Articles du même auteur :

Angelo Alapini

Lire le précédent

DiafrikInvest , les entrepreneurs africains et les diasporas à l’honneur

Lire le suivant

Comment faire de la boule d’akassa ( Akpan)?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *