fbpx

Togo/ CBC aide à la réinsertion sociale des jeunes de la rue par la boxe

Le duel minime

Nouveau-né des clubs de boxe de la capitale togolaise, Colombe Boxing Club veut faire du noble art un outil de réinsertion sociale des enfants et jeunes vivant dans la rue. C’est ainsi qu’il a organisé le 28 décembre un gala de boxe qui a réuni une vingtaine de pugilistes amateurs des minimes jusqu’au lourds.

L’opération réinsertion des jeunes de la rue à travers le sport et plus précisément la boxe, initiée par Colombe Boxing Club CBC, a démarré avec une campagne de prise de contact courant novembre. Ceci a conduit les responsables dudit club à s’entretenir avec ces jeunes dans leur milieu respectif sur les vertus de la boxe. « Nous voulons par cette initiative envoyer un message claire aux jeunes de la rue que la réinsertion est possible à travers la boxe », a déclaré Bruno Bruce, vice-président de CBC. Il s’agit de montrer à ces jeunes que la boxe est un métier qui permet de gagner sa vie lorsqu’on y met de la rigueur et qu’on projette aller au-delà des frontières.  « Nous avons des ambitions et des objectifs à cette échelle et nous espérons que nous pouvons drainer derrière nous de nombreux jeunes togolais », a laissé entendre Bruno Bruce.

Colombe Boxing Club veut, outre ce volet social, participer à l’éclosion du noble art redonner de l’espoir aux pratiquants qui en absence d’une plateforme adéquate pour s’exprimer perdent leurs potentiels. C’est aussi l’occasion pour faire la promotion des valeurs que véhicule la boxe.

Le combat des lourds entre Agbonson (culotte orange) et Morou Ibrahim

Après plusieurs mois voire des années de léthargie les pugilistes ont perdu la main, ce qui a été ressenti lors des différents combats de la journée. Mais le vice-président a tout de même relevé quelques aspects positifs qui selon lui, permettront de vite remettre le noble art sur les rails avec la multiplication de ce genre d’initiatives.

Sur les dix combats de la journée, quatre ont été sanctionnés par décision de l’arbitre. Le bilan fait état de deux matches nuls et quatre victoires aux points. C’était l’occasion pour le public qui a manifesté un intérêt soudain à ce gala d’encourager les différents pugilistes. Pour 2020, Colombe Boxing Club promet augmenter la fréquence des compétitions notamment un gala tous les 45 jours. Mais déjà en avril 2020, rendez-vous pour un duel des supers légers entre Moèni Arouna et Hounkpati Ana.

Cinq clubs de boxe ont pris part a ce gala notamment AGENA, Black Stone, Gant d’Or Maïga BC et Colombe Boxing Club.

Articles du même auteur :

Folly K.

Lire le précédent

Togo/ Thérapie de Noël, une 8ème édition réussie

Lire le suivant

Football/Sierra Leone: Victoria Conteh 1ère femme coach en 1ére division

One Comment

  • bonsoir chers messieurs et dammes , je suis un jeune passionné de la box et j’aimerais bien être suivie et entrainné par un professionnel …merci beaucoup d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *