fbpx

Suspendu à vie par la FIFA, le Togolais Tchanilé Bana répond

Radié à vie par la FIFA dans un dossier lié à la  corruption et à des matchs truqués,  l’ancien sélectionneur des Éperviers a bien voulu s’expliquer.

 

 

Au cours d’une conférence de presse tenue ce 22 décembre, le technicien togolais a reconnu s’être mêlé de l’organisation de matchs truqués en fournissant des arbitres togolais et nigériens à un certain Wilson Perumal.

Face aux autres faits qui lui sont reprochés, il s’en lave les mains. « Je ne suis pas impliqué dans le système de corruption ni de trucage, puisque je n’étais même pas en Afrique du Sud . Je n’ai aucun contact avec le président de la fédération sud-africaine. Et pis, je n’ai rien touché provenant des arbitres provenant des gains pour qu’on puisse parler de corruption ou de pot-de-vin »; a bien voulu expliquer le concerné.

Pour Tchanilé, c’est de l’injustice de la part de la FIFA et cela révèle à suffisance qu’il y a des gens qui lui en veulent. « Tout ceci rime avec un acharnement contre ma personne »; a t-il dit. Il s’est dit peiné par l’information surtout qu’il n’a jamais reçu une notification officielle lui indiquant sa sanction à vie. Il l’a appris sur les médias.

L’affaire de matchs truqués ne concerne pas que l’ex-coach togolais. Deux autres personnes sont également accusées à savoir Jonathan Musavengana , ancien président de la fédération zimbabwéenne de football et Kirsten Nematandani , ancien dirigeant de la fédération sud-africaine de football.

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

CAN 2013 : Et si on faisait les comptes?

Lire le suivant

Un vaccin 100 % efficace contre Ebola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *