fbpx

Plan d’action mondial de l’OMS pour l’activité physique et la santé 2018-2030

Plusieurs études scientifiques ont démontré que faire régulièrement du sport est excellent pour la santé. Cependant, une activité sportive se différencie du sport en lui même , étant plus simple. Avoir une activité physique ne nécessite pas de faire un exploit sportif : marcher plus de 30 minutes par jour est considéré comme une activité physique réelle qui a des bienfaits sur notre santé. Combien sommes-nous à pratiquer une activité physique ?

Le 4 juin dernier, le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le Premier ministre portugais António Costa s’étaient réunis  pour la présentation officielle du nouveau Plan d’action mondial de l’OMS pour l’activité physique et la santé 2018-2030 : “des personnes plus actives pour un monde plus sain”.

Le plan d’action montre comment les pays pourraient, d’ici à 2030, réduire l’inactivité physique de 15% chez l’adulte et chez l’adolescent. Il recommande d’engager des mesures dans 20 domaines visant à créer des sociétés plus actives en améliorant les environnements et en ouvrant davantage de possibilités aux personnes de tout âge, quelles que soient leurs capacités, de pratiquer davantage la marche, le vélo, les activités sportives, les loisirs actifs, la danse et le jeu.

Au niveau mondial, 1 adulte sur 5 et 4 adolescents (11-17 ans) sur 5 n’ont pas une activité physique suffisante. Les filles, les femmes, les personnes âgées, les pauvres, les personnes handicapées et atteintes de maladies chroniques, les populations marginalisées et les peuples autochtones ont moins d’occasions d’être actifs.

Selon l’OMS, une activité physique régulière est indispensable pour prévenir et traiter les maladies non transmissibles (MNT) telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer du sein et du côlon. Les MNT sont responsables de 71% de l’ensemble des décès dans le monde, dont 15 millions de décès annuels dans la tranche des 30-70 ans.

Ce document appelle aussi à soutenir, entre autres, la formation des agents de santé et d’autres professionnels, le renforcement des systèmes de données, et l’utilisation des technologies numériques.

Pour le Dr Tedros: «Inutile d’être un athlète professionnel pour choisir d’être actif. Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur a déjà des effets réels. On peut aussi opter pour la marche ou le vélo, plutôt que la voiture, pour se rendre à la boulangerie ». Il ajoute que : «  Ce sont les choix que nous faisons chaque jour qui nous permettent de rester en bonne santé. Ceux qui sont en responsabilité doivent contribuer à ce que les bons choix soient aussi les plus simples».

Pour soutenir la mise en œuvre du plan au niveau national, l’OMS a lancé une campagne de promotion de l’activité physique intitulée « Soyons actifs! Tout le monde, Partout, Tous les jours ». Cette nouvelle initiative, présentée officiellement à l’emblématique Cidade do Futebol (Ville du football) de la Fédération portugaise de football, vise à encourager les gouvernements et les autorités municipales à faciliter l’activité physique et à améliorer la santé de la population.

Rappelons que la campagne « Soyons actifs » fait suite à « Walk the Talk: le challenge de la santé pour tous », un événement OMS pour promouvoir l’activité et la santé qui s’est tenu à Genève le 20 mai, la veille de l’Assemblée mondiale de la Santé. L’évènement avait mobilisé plus de 4 000 participants.

De nombreuses études le démontrent. Soyons actifs, pour préserver notre santé. A bon entendeur…

Articles du même auteur :

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Togo / Téléphonie mobile,l’Etat donne son OK pour la 4G

Lire le suivant

Le Fonio au poulet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *