fbpx

Madagascar: des pluies artificielles pour lutter contre la sécheresse

La sécheresse aura trop duré au Madagascar. Les champs deviennent arides et les Hauts-Plateaux malgaches n’ont plus connu de précipitations depuis près d’un mois. Les cours d’eau devant fournir de l’énergie hydroélectrique commencent par tarir causant des coupures électriques répétées.

 

La société nationale d’électricité, la  Jirama, a décidé de répandre des pluies artificielles sur ses centrales. Après plusieurs tentatives sans succès en décembre dernier, tous les regards étaient tournés vers une nouvelle opération.

Le 31 décembre et le 1er janvier, un aéronef a fait pleuvoir une trentaine de kilos de sel de cuisine dans les nuages, au-dessus des cours d’eau alimentant la centrale d’Andekaleka, dans l’est du Madagascar.

Pour Rivo Randrianarison, chef prévisionniste à la Direction générale de la météorologie, « les conditions météorologiques étaient enfin réunies pour procéder à l’ensemencement des nuages ». « Instabilité et humidité atmosphériques, vent à moins de 15km/h, cumulus de beau temps dans le ciel : c’était le moment idéal » a t-il ajouté.

Ces épandages de sel ont été facturés chacun 18 millions d’ariarys (environ 5 100 euros) à la Jirama. Deux nouveaux épandages sont prévus dans les jours à venir.

Articles du même auteur :

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Des emblèmes de Boko Haram présentés à Buhari

Lire le suivant

Togo : un hymne pour la CAN 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.