fbpx

“Syndicat 2000F”: les nouvelles lois de cette association fictive font du buzz

Syndicat 2 mille francs_MyAfricaInfos

Syndicat 2 mille francs_MyAfricaInfos

Plus qu’une bonne blague, le syndicat des jeunes hommes qui a fixé le transport des filles à deux mille FCFA a encore frappé. Pour permettre aux membres du syndicat de réduire leurs dépenses pendant les fêtes de fin d’année, de nouvelles lois ont vu jour suite à la réunion précédente.

C’est un syndicat imaginaire et purement virtuel qui a très vite pris en otage le cœur des internautes et envahi les réseaux sociaux. Dans toute l’Afrique de l’ouest, les jeunes en parlent, en l’occurrence le sexe féminin qui semble être la principale cible de ce fameux syndicat. Plus qu’une tendance, le syndicat des hommes s’est rapidement fait connaître grâce à des vidéos (montage très comique) illustrant la mise en vigueur des lois votées par ce syndicat et les punitions réservées aux récalcitrants. Plusieurs artistes chanteurs à l’instars de suspect 95, des humoristes et influenceurs comme le Général Makosso tous membres de ce syndicat n’ont pas tardé à manifester leur satisfaction vis à vis des décisions votés par le syndicat. Des images, des vidéos court métrage ainsi que long métrage, sont publiées chaque jour sur les réseaux sociaux pour motiver et maintenir en alerte chaque membre de ce syndicat. Des t-shirts d’engagement ont également été conçus et mise en vente pour ce mouvement.

De la Guinée en Côte d’ivoire passant par le Togo, le Congo, le Gabon, le Mali,  le Bénin, le Cameroun et le Sénégal, le syndicat n’a pas cessé de gagner du terrain. Le Syndicat 2 mille francs est une association chargée de défendre vaillamment l’économie des hommes pendant ces périodes de fêtes. La loi la plus populaire serait celle des frais de transport qui se limite à 2mille francs CFA peu importe la forme la carrure ou la beauté de la partenaire. Le sexe féminin accablé par la réaction des hommes, membres de ce syndicat se sont révoltées et manifestent leur mécontentement par rapport à ces lois qui les empêchent de profiter et de jouir pleinement de ces fêtes de fin d’année. Pour la dernière réunion le syndicat a décidé que les hommes ne devraient pas payer les produits de beauté ainsi que les frais d’entretiens et des tresses.

Syndicat 2 mille francs_MyAfricaInfos
Syndicat 2 mille francs_MyAfricaInfos

Pendant que les fêtes avancent à grand pas, le syndicat fictif des hommes parait comme un fait social qui vient percuter la conscience des esprits somnambules. Ce syndicat est un appel à l’émancipation de la femme ou de la jeune fille. La crise sanitaire du covid 19 ayant porté un coup fatal à l’économie de plusieurs hommes parait comme une bonne raison qui vient justifier les objectifs de ce syndicat. Il parait bien évident que chaque femme devrait viser l’indépendance financière. La réalité vient heurter le cœur des couples, difficile de reconnaitre que le sexe masculin détient le monopole.

Articles du même auteur :

Charles Mossi

Lire le précédent

Les aphtes: comment les soigner?

Lire le suivant

Bénin/ Consolidation de la vie en société : les origines et fonctions du KALETA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *