fbpx

L’Association Droit Au Bonheur (DAB) : donner de l’espoir et la joie aux nécessiteux

“Droit Au Bonheur” est une jeune association qui ne ménage aucun effort quand il s’agit d’aider les autres. Basée en France, cette organisation apporte un soutien de taille à d’autres associations et structures de prise en charge des enfants orphelins ou de personnes qui en ont besoin.

Bonjour Mme, Vous êtes la responsable de l’Association Droit Au Bonheur (DAB). Présentez-nous à nos lecteurs s’il vous plait !
Je me nomme Sandra DJOKOTO, gestionnaire comptable dans le Nord de la France et présidente de l’association DROIT AU BONHEUR.

Pouvez-vous nous présenter votre organisation et nous en détailler les objectifs ?
J’ai créé l’association humanitaire à but non lucratif « Droit Au Bonheur (DAB) » en juin 2016. Elle a été enregistrée en France sous le n°W913007284. Le but est de venir en aide aux plus démunis du TOGO en offrant un repas par jour à travers une épicerie sociale. Le siège de mon association se trouve en France. Je travaille avec deux autres personnes : un secrétaire et un trésorier qui sont basés au Togo. L’association fonctionne grâce aux dons.

Lire Aussi: Grain de Sel Togo offre des bourses d’études aux étudiants défavorisés

Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre en place cette organisation ? Et quel est le chemin parcouru ?
Souvent beaucoup de femmes sont abandonnées avec les enfants à leur triste sort. Au vu des difficultés pour trouver du travail au Togo, elles ont du mal à s’en sortir. L’idée m’était donc venue de créer une épicerie sociale pour que chacun puisse avoir au moins un repas par jour. J’ai donc fait appel aux camarades de la diaspora en sollicitant leurs aides. Malheureusement, je n’ai eu aucun retour positif.
Ne pouvant pas créer seule cette épicerie (faute de moyen financier et humain), j’ai donc choisi d’orienter mon aide vers les orphelinats.

Logo

Quelle est la force de Droit Au Bonheur ?
La générosité du cœur sans rien attendre en retour. Juste apporter un peu de réconfort dans la vie d’un enfant.

 

Quels sont les besoins que DAB tente de combler ?
Les besoins primaires tels que la nourriture, le vestimentaire, les activités manuelles… et un peu de réconfort, de bonheur et de joie dans la vie de ces enfants par le biais d’activités créatives, ainsi que des jouets leur permettant d’oublier un peu leur quotidien.

Qui sont les bénéficiaires de vos actions ?
Les orphelins des maisons CHARITY et MERRY CHILIDREN au TOGO. Cependant, nous apportons également notre aider à d’autres personnes dans la mesure de nos moyens.

Lire Aussi: EGBE, une application pour apprendre le Mina !

 

Des actions majeures déjà réalisées ?
A Noël 2017, nous avons distribué de la nourriture et des jouets dans les deux orphelinats précités. Puis cette année, deux séances d’ateliers peintures (Août et sept 2018) ont été organisées dans la maison CHARITY. Le bonheur qu’ont trouvé les enfants à participer à cet atelier nous pousse à vouloir reproduire rapidement la même chose dans la maison MERRY CHILDREN.

Recevez-vous des appuis de la part des pouvoirs publics en place au Togo ?
Pour l’instant, je n’ai pas encore fait des demandes d’appuis au Togo.

Qui sont vos collaborateurs et d’où le soutien vous vient-il alors?
J’ai le soutien et l’aide de monsieur Éric (Secrétaire) et de monsieur Denis (trésorier) de l’association, de l’école Privée SAINT VINCENT DE PAUL dans le Nord (France), de la société BRICOMAN (activité Bricolage (France)), je profite une fois de plus de l’occasion pour tous les remercier.

Atelier peinture à l’orphélinat Charity Août 2018

Quelles sont vos principales difficultés ?
L’envoi des colis est trop compliqué ! Mon dernier envoi fut effectué le 28/05/2018, mais les cartons ne sont arrivés qu’en juillet 2018. Je suis à la cherche justement d’autres moyens plus rapides.

Avez-vous des projets futurs pour DAB ?
Tout simplement continuer d’aider,c’est mon projet !

Avez-vous un appel en lancer aux lecteurs de cette interview ?
Si vous aussi, vous aimez la solidarité, l’entraide, le soutien et que vous souhaitez nous aider, rejoignez-nous avec grand plaisir. Seul c’est compliqué de faire face à toutes les difficultés que rencontre l’Afrique mais ensemble nous pouvons réaliser beaucoup de belles choses.

Quel est votre vision de l’Afrique de demain ?
L’entraide,seule l’entraide peut nous aider à faire une Afrique positive demain

Quels conseils pour la jeunesse africaine dans son ensemble ?
Je conseille vraiment à la jeunesse Africaine, d’avoir un but dans la vie. Que tu sois une femme ou un homme, tu as le droit d’avoir de l’ambition et de réaliser tes rêves. Croyez en vous et osez croire en l’impossible.

Sandra DJOKOTO, Fondatrice de l’Association DAB

Un dernier mot pour finir ?
Rejoignez-nous, nous avons besoin de vous !

Contacts de Droit Au Bonheur (DAB)
Téléphone : 0033648528175
E-mail : contact.droitaubonheur@sfr.fr
Facebook : Droit Au Bonheur

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

Togo / YaoJah : son engagement artistique ne l’empêche pas d’être un professeur à temps plein !

Lire le suivant

Le “Prix RFI Théâtre” 2018 décerné à l’auteur béninois Sedjro Giovanni Houansou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *