fbpx

Hortence N’DA une férue de la danse artistique

Hortence N'DA Eloi

Hortence N’DA Eloi

Chorégraphe, Interprète et directrice artistique de la compagnie PARA-L’ELLES, Hortence N’DA Eloi est une passionnée de danse qui maximise ses efforts pour se faire un nom dans le domaine.

Originaire de côte d’Ivoire, Hortence N’DA, directrice artistique de la Compagnie PARA-L’ELLES dans son pays fit son entrée dans le domaine de la danse suite à la perte de son père.

Passionnée de l’art de la danse, Hortense a évolué dans ce domaine en participant à plusieurs spectacles de danse. Connue à travers ces spectacles, la directrice artistique de la compagnie PARA-L’ELLES a plusieurs cordes à son arc.

Après s’être faite former en danse traditonnelle, urbaine et en chant, elle intègre en 2009 la compagnie de danse contemporaine et traditonnelle Djiguiya. Elle fit de nombreux stages en Côte d’Ivoire, Suisse, France, Allemagne, Maroc et Burkina Faso.
Hortense N’DA collabore avec plusieurs chorégraphes de renoms notamment Georges Momboy, Tony Kouad, Sanou Salia, Loraine Wanner, Mikael Frappat, NadiaBeugré, Mosso Théodore, Adiatou Massidi, Jenny Mezil, le groupe Mamaza et Félix BurkleSerges Aimé Coulibaly, Carl Flinks, Dr Ra-Sablga, Issiaka Sawadogo et bien d’autres.
Elle a participé à des festivals comme :

  • les festivals des arts Nègres FESMAN en 2010
  • la création du spectacle de Mot de passe de la compagnie AMANI en 2014
  • MASA of 2016, ( transmission de la pièce sans repère de Béatrice Kombé par les chorégraphes Nadia Beugré et Nina Kipré au CDC la termitière la même année) qui fut jouée plus tard au festival d’Avignon en 2017.

Deux (2) ans après, Hortence entre en résidence de création solo avec Les racines de la rose au centre LE CHÂTEAU à Saint-Louis au Sénégal.
L’année 2021 a été décisive dans sa carrière car elle fut sélectionnée pour une formation à la biennale internatonale de la danse en Côte d’Ivoire et participe à ANKATA COACHING, une plateforme de valorisation des jeunes créateurs des arts de la scène, dans une démarche affirmée de partage des connaissances au Burkina Faso.

En 2022, Hortence N’DA entre en résidence de création solo avec Le palmier dans le cadre du projet « TRAJECTOIRE » au CDC la Termitière.
De mai à juin 2023, elle participa aux Rencontres Internatonales du FTA au Canada. La danseuse ne se lasse jamais de son travail car elle rejoint aussitôt le festival NÏKAALA au Togo et interprète dans la reprise du spectacle « In The Box » du chorégraphe Herman Nikoko.

Rappelons que le festival NKAALA a démarré le 28 août dernier à Lomé et prendra fin le 09 septembre 2023. Organisé par l’association SIKOTA, le festival international de danse NÏKAALA est à sa sixième édition.

Lire le précédent

De remarquables exploits artistiques pour Elène Coulibaly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires