fbpx

Freedocteurs, une réelle solution pour les patients ?

La digitalisation offre de nombreuses opportunités dans des secteurs jusque-là insoupçonnés …la santé. La création de la plate-forme digitale sénégalaise E-santé tente de pallier un certain nombre d’incohérence dans le système de santé africain, en rapprochant plus le médecin et son patient. L’apparition du covid-19 favorise cette solution où l’adaptabilité reste la règle principale.

Un projet part parfois d’un constat et d’une analyse simple. Un des concepteurs nous raconte ce qui a été à l’origine de la création de la plate-forme Freedocteur. «Un jour, un ami qui devait prendre un rendez-vous avec un médecin généraliste, pour un mal de tête. se plaignait du temps qu’il perdait pour décrocher un rendez-vous médical à une date qui lui convenait».

Abdoulaye Ndiaye

L’un des problèmes se trouvait dans la gestion du temps des praticiens, débordés par le nombre de patients d’une part et la gestion de leur agenda. «Ces deux problématiques m’ont poussé à faire des recherches sur le marché des professionnels de la santé et le parcours souvent périlleux des patients qui doivent consulter un médecin. C’est de là que l’idée de créer une plate-forme e-santé a germé pour résoudre le problème d’accès aux soins sanitaires par le digital»; explique Abdoulaye Ndiaye, un des fondateurs de la plate-forme lancée en septembre 2019.

Toute la sous-région dans le viseur

L’objectif de la plateforme réside dans la prise de rendez-vous médical en ligne des patient(e)s, tout en proposant plusieurs solutions digitales aux professionnels de santé. L’équipe Freedocteur est composée d’ingénieurs en Génie Informatique et de managers, tous polytechniciens sortis de l’Equipe Supérieure Polytechnique (ESP) de Dakar.                                   

La start-up Freedocteur couvre tout le Sénégal et commence à s’installer au Mali et en Mauritanie, en visant dans le moyen terme, une extension de leur activité d’autres pays Africains. Cette jeune entreprise technologique démarche des médecins, hôpitaux, pour permettre aux patients de pouvoir prendre des rendez-vous directement en ligne, sans se déplacer.

L’équipe rassemble 7 collaborateurs, venant de trois pays : Sénégal, Mali et Bénin. La force de l’équipe réside dans sa pluridisciplinarité, en disposant de plusieurs ressources : Génie Informatique, Télécoms et réseaux, Marketing digital, Social selling, Expertise-comptable.

Coté chiffre, Freedocteurs compte actuellement près de 500 patients actifs, plus de 6 000  utilisateurs actifs en juin 2020, plus de 10.000 visites /mois du site, plus de 20 médecins adhérents /mois, plus de 2000 followers sur les réseaux sociaux.                            

 Par ailleurs, sur le plan financier, Freedocteur propose un pack gratuit et des packs payants variant entre 12.000 FCFA et 18.000FCFA (représentant le coût d’une consultation médicale d’un médecin, en général), et adapte ses offres personnalisées pour les structures sanitaires.

Page d’acceuil de FreeDocteur

Miser sur la variété des services: un impératif pour le développement commercial

La plateforme propose la gestion et le suivi des rendez-vous médicaux, ainsi que d’autres solutions. La startup s’attaque à l’ensemble de l’écosystème. «Nous nous occupons de rédiger de manière automatique les ordonnances, les factures. Mais nous avons aussi mis en place un système de téléconsultation ainsi qu’un système de géolocalisation pour permettre aux patients de trouver un médecin à proximité d’eux», indiquent-ils.  Ces solutions permettent aux professionnels de la santé d’organiser leurs agendas, de développer et de satisfaire leur patientèle, mais aussi de réduire les rendez-vous non honorés et d’assurer un meilleur suivi de leurs patients.

«Le patient est plus réactif», selon notre interlocuteur. Puis il rajoute «en programmant leur rendez-vous, les patients viennent dans les cabinets médicaux ou les hôpitaux en villes et à la campagne, assurés d’être reçus par les médecins, avec qui nous travaillons».

Et afin d’éviter les mauvaises surprises, la plateforme se conforme aux lois sénégalaises  sur la protection des données à caractère personnel et données de santé, tout en travaillant avec les docteurs inscrits à l’ordre des médecins du Sénégal. Un contrôle étant fait à chaque demande d’inscription de praticien. Freedocteur assure une confidentialité totale des données personnelles recueillies conformément au code.

«Des campagnes de sensibilisation ainsi que des wbinaires sont régulièrement organisés. L’ambition de Freedocteur est de faciliter l’accès aux soins sanitaires en Afrique», conclu notre interlocuteur. Le projet est donc voué à durer et s’étendre sur tout le continent pour la plus grande satisfaction des habitants du continent.

Par Rudy Casbi

Articles du même auteur :

Rudy Casbi

Contributeur sur MyAfricaInfos.com

Lire le précédent

La diaspora 1er investisseur du continent africain

Lire le suivant

Ceux qui sortent dans la nuit de Mutt-Lon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *