fbpx

Togo-Diaspora/ Africain de cœur et d’Âme, Joubel Teko est un ambassadeur de la Culture africaine

Il déborde d’une énergie positive qu’il tente du mieux que possible de partager avec son entourage. A l’origine de plusieurs marques et initiatives, Joubel Le Togolais, comme son profil l’indique sur les réseaux sociaux, nous parle de son parcours et de ses projets de valorisation de la Culture africaine.


Bonjour Joubel Le Togolais ! Qui se cache derrière ce nom ?

Bonjour MyAfricaInfos ! Tout d’abord Merci de m’avoir accordé cette interview.
Mon prénom c’est Joubel, le nom de famille c’est Teko. Joubel pour les amis et parents. Sur Facebook et autres réseaux sociaux c’est Joubel le Togolais. Je suis Togolais et fier de l’être.
Depuis le Lycée, j’ai développé un amour pour la culture, le graphisme, l’événementiel etc. Mon objectif premier dès mes débuts c’est de promouvoir et de valoriser la culture Togolaise partout où je suis.

Vous êtes une personnalité culturelle multidimensionnelle ! De quoi êtes-vous fait ?

Merci ! Mon Père, Marcus, est un architecte. Dès mon plus jeune âge j’étais entouré de dessins et conceptions graphiques techniques. J’ai toujours aimé les beaux-arts et le graphisme ou l’infographie. Dans les années 90-2000 en Afrique, tout le monde était orienté vers les études normales à savoir : les Mathématiques, la Physique et autres afin de devenir Docteur, Banquier etc. J’ai donc fait comme tout le monde et j’ai eu mon bac série D avec Mention en 2000 à Ouaga.
Après j’avais commencé l’UB (Université du Bénin, ancien nom de l’actuel Université de Lomé, Ndlr). Mais, je ne savais pas quoi faire au campus. Peu après, comme certains jeunes, j’ai quitté Lomé fin 2003- 2004. J’ai donc atterri dans l’Omaha Nebraska aux États-Unis d’Amérique où je vis encore aujourd’hui.
Aux USA, j’ai fait le campus avec 3 ans d’études en beaux-arts incluant dessin, sculpture, peinture et littérature d’arts contemporains et moderne etc.
Ensuite, j’ai fait 2 années en Dessins Techniques et finalement 2 autres années en Infographie, avec 1 diplôme en Image de Marque et Interactivité avec les Arts Médiatiques.

Parlant d’intégration, vous avez vraiment réussi la vôtre on dirait ?

Rires !!! Nous nous battons toujours. La réussite est un état d’esprit. Chacun définit son succès ou sa réussite différemment. L’intégration ? Je ne pense pas qu’il faut parler d’intégration mais plutôt d’adaptation. Chaque culture est différente, les réalités ici aux États-Unis sont différentes de celles de Lomé. Le climat, les valeurs et mœurs sont totalement différents et parfois choquants mais nous nous sommes adaptés.

La clé de cette adaptation c’est de savoir d’où l’on vient et d’apprendre très vite. Je dirai que mon intention et vision dès le début étaient claires. Je voulais partager, faire connaitre ma culture et mes origines africaines aux natifs du milieu. Le Togo et l’Afrique ont trop de potentiel et richesses culturelles et c’est impératif de les exposer et de se créer des expériences, opportunités, amitiés et solidarités entre Togolais et de façon plus large, entre Africains.

Une fois que ces liens se créent, forcément cela se propage partout dans les communautés et c’est un impact positif sur le continent en général.

                

De SEXYTOGOLAIS à AFROMAHA en passant par MAKASSI ENERGY DRINK, vos initiatives sont uniques les unes autant que les autres. Quel est votre secret ?

C’est un travail d’équipe ! Le secret c’est d’être entouré de personnes intelligentes avec qui vous partagez les mêmes visions. Claude Edem et Honoré sont mes partenaires et concepteurs de la Marque et symbole SEXYTOGOLAIS et MAKASSI ENERGY DRINK. Nous avons d’autres collaborateurs d’origines Congolaise et Ougandaise qui ont le même désir de faire avancer le continent à travers des initiatives afro-centriques.
AFROMAHA c’est un rêve qui est devenu réalité à cause de mon amour pour la culture et l’évènementiel.

Quel est le bien-fondé de AFROMAHA et quel intérêt pour l’Afrique ?

AFROMAHA ou African Of Omaha (Les Africains de Omaha, Ndlr) est une organisation créée et fondée par moi et une amie Judy Kiagiri du Kenya. C’est une firme consultative qui a pour but de créer, d’inspirer et de connecter les Africains qui habitent Omaha sur le plan culturel, éducationnel et professionnel. L’idée c’est de donner la voix à ceux-là qui sont moins bien représentés dans nos communautés.

Quel intérêt pour l’Afrique ? Le festival avec une forte présence africaine qui travaille, collabore et s’entraide en harmonie, montre l’image de l’unité Africaine dont nous rêvons tous. C’est une inspiration que nous pensons propager partout dans le monde et surtout en Afrique pour arriver à une #africaunite (Afrique Unie, Ndlr). Avec l’unité de l’Afrique, nous pouvons faire de grandes choses et surtout nous ne dépendrons plus de nos anciens colonisateurs. Ce sera la vraie WAKANDA !

Vous avez organisé et réalisé le Festival culturel africain à Omaha (African Cultural Festival In Omaha-ACFO) ; une activité qui rentre dans la droite ligne des objectifs de Afromaha. Que peut-on retenir de cette première édition ?

Le 1er festival a eu lieu dimanche 15 juillet à Stinson Park dans l’AKSARBEN Omaha. ACFO est l’un des projets qui devra permettre à AFROMAHA d’exécuter ses fonctions et objectives. ACFO est un événement Culturel annuel qui regroupera toute la communauté africaine résidante au Nebraska et dans les États voisins.

Lors de cette première édition, nous avons eu la participation de près de 3000 personnes ; une réussite qui a dépassé nos attentes. Le rêve “Africa Unite” était bien réel. Les Africains de l’Est, Ouest, Nord et Sud était tous représentés dans une atmosphère de joie et de respect commun. C’est l’Afrique et sa culture qui ont gagné. Les chaines locales étaient présentes pour immortaliser l’événement. Le lendemain le journal Omaha World Herald nous a offert la couverture et 2 autres pages dans leur journal. Le but d’AFROMAHA qui est de Créer, Inspirer et de Connecter les Africains d’Omaha et du reste du Monde est une réalité et nous nous préparons déjà pour ACFO19 – African Cultural Festival in omaha 2019.

Nous profitons de l’occasion pour annoncer un autre événement. AFROMAHA est en train d’organiser pour septembre 2018 l’AFWO (African Fashion Week in Omaha). Plus de détails sur la page Facebook de AFWO.

Vous êtes un modèle pour la jeunesse togolaise et africaine. Un message pour la jeune génération ?

Encore une fois Merci MyAfricaInfos ! Pour la jeunesse je dirai de ne jamais baisser les bras, de travailler sans relâche, de s’éduquer ; pas seulement l’école, lire, faire des recherches et ne pas se limiter aux basiques. J’ajouterai que nous devons développer des connections en dehors de nos milieux, développer l’humilité et l’endurance. Il n’y a pas de raccourci pour la réussite, il faut s’y mettre et croire en soi. Il faut rester SEXYTOGOLAIS : surtout Sexy du cœur, d’âme et d’esprit !

Joubel Teko

Merci pour vos conseils !
Merci à vous !
Juste un dernier message concernant MAKASSI ENERGY DRINK. Comme pour toute boisson énergisante, tout abus est nuisible pour la santé donc à consommer avec modération.

Pour contacter Joubel Teko
E-mail : follytekodesign@gmail.com
Site web : www.afromaha.com
Facebook : Le Togolais Joubel Togolais
Instagram : Joubelino
LinkedIn : Folly Teko

Interview réalisée par Essenam K²

Articles du même auteur :

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

OJEDD ; une association de jeunes engagée pour l’atteinte des ODD au Togo

Lire le suivant

Fally revient aux sources dans “Ecole”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *